UN FAUVE EN CAGE

Art Press - - CHRONIQUE -

Que s’est-il pas­sé dans l’exis­tence des deux amants entre le mo­ment où le jeune pré­cep­teur des en­fants Gon­tard, poé­ti­que­ment im­mer­gé dans la my­tho­lo­gie du monde grec, va se lan­cer dans l’écri­ture d’Hy­pé­rion, et ce­lui où on le re­trouve, une di­zaine d’an­nées plus tard, après son in­ter­ne­ment dans une cli­nique psy­chia­trique, vo­lon­tai­re­ment confi­né à Tü­bin­gen, au bord du Ne­ckar, dans la chambre mise à sa dis­po­si­tion par le me­nui­sier Ernst Zim­mer ? Rap­pe­lons que c’est dans cette fa­meuse tour, où il pas­se­ra les trente der­nières an­nées de sa vie, qu’il écri­ra les ad­mi­rables poèmes que Pier­reJean Jouve et Pierre Klos­sows­ki tra­dui­ront sous le titre les Poèmes de la fo­lie de Höl­der­lin. Qu’est-il ar­ri­vé au poète dont le portrait peint en 1792, il a alors vingt

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.