A

Aujourd'hui en France - - LA UNE -

confor­table, éco­no­mie de l’ex­clu­sion, res­sen­ti­ment sté­rile… il se­rait utile de ne pas faire la sourde oreille !

L’eu­rope sait que son iden­ti­té, c’est l’ou­ver­ture. Elle n’est pas morte, « mais elle dort », comme dit Jé­sus de la pe­tite fille qu’il va ré­veiller, dans l’evan­gile. Au­jourd’hui, la pa­ra­bole du pauvre La­zare que le riche ne voit même pas à sa porte a pris une di­men­sion mon­diale. Que l’eu­rope garde les yeux ou­verts et en­tende l’ap­pel de l’eglise à « ac­cueillir au­tant que faire se peut l’étran­ger en quête de la sé­cu­ri­té et des res­sources vi­tales qu’il ne peut pas trou­ver dans son pays d’ori­gine ».

Le réa­lisme po­li­tique et la force de l’evan­gile peuvent faire bon mé­nage. Si les gou­ver­ne­ments prennent des me­sures, qu’ils agissent pour le bien com­mun, c’est leur rôle. Ce­lui des chré­tiens, c’est d’ap­pe­ler au res­pect de tout être hu­main, en par­ti­cu­lier des plus fra­giles. En fait, le don pro­fite sou­vent plus à ce­lui qui le fait qu’à ce­lui qui le re­çoit ! Jé­sus vient là où on ne l’at­ten­dait pas. Il gît en ce mo­ment dans la cale d’un ba­teau sor­dide, quelque part en Mé­di­ter­ra­née… Oui, il y a avis de tem­pête sur l’eu­rope, mais aux dis­ciples qui s’af­folent : « Nous pé­ris­sons ! », le Sei­gneur ré­pond : « Pour­quoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? » La grande vic­toire se­ra tou­jours celle de la main ten­due pour la ren­contre et l’ac­cueil, celle de la vie re­çue, of­ferte, par­ta­gée !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.