MU­SIQUE On voue un culte à Ghost

Aujourd'hui en France - - LA UNE -

mé­tal à dé­cou­vrir cette an­née, c’est « Pre­quelle », l’ex­cellent qua­trième disque de Ghost. Comme l’ont prou­vé ses deux ré­cents pas­sages en France, en tête d’af­fiche au Down­load Fes­ti­val et à la Foire aux vins de Col­mar, ce groupe sué­dois est le plus ex­ci­tant du mo­ment pour qui aime les bagues à têtes de mort, la puis­sance de Me­tal­li­ca, le ly­risme de Queen et les mé­lo­dies de Thin Liz­zy et Blue Oys­ter Cult.

Ghost mise sur un concept et une image forts, ins­pi­rés d’alice Coo­per et de Kiss, mais aus­si de co­mé­dies mu­si­cales comme « Cats » et « le Fan­tôme de l’opé­ra ». C’est un groupe sans vi­sage, qui joue mas­qué der­rière son chan­teur-lea­der lui-même gri­mé et dé­gui­sé, d’abord sous la sou­tane du pape émé­rite Pa­pa Eme­ri­tus puis au­jourd’hui du car­di­nal Co­pia, autre membre in­ven­té de ce drôle d’épis­co­pat dia­bo­lique.

Cô­té mu­sique, Ghost est aus­si à part. A l’ins­tar de Kiss, qui avait mis du dis­co dans son hard rock il y a qua­rante ans, Ghost (d)étonne en ajou­tant à ses orgues et choeurs d’église la lé­gè­re­té de la pop et les so­no­ri­tés syn­thé­tiques des an­nées 1980, jus­qu’à un so­lo de saxo. Dans un con­cert de Ghost, dont le dé­co­rum a tout d’une messe, on danse en chan­tant au­tant qu’on po­gote en hur­lant. Cul­ti­vant l’éclec­tisme, Ghost a mis en bo­nus sur la ver­sion de­luxe de son al­bum deux re­prises des Pet Shop Boys et de Leo­nard Co­hen. To­bias Forge y étonne par son ai­sance vo­cale, al­ter­nant en­vo­lées ai­guës et basses ca­ver­neuses. « Je suis là pour di­ver­tir », ré­pète ce mu­si­cien de 37 ans qui vise un suc­cès mas­sif au­de­là de la sphère des fans de mé­tal. Ghost re­vien­dra jouer en France le 29 jan­vier pro­chain au Zé­nith de Pa­ris. Le culte ne fait que com­men­cer.

Le groupe Ghost, qui a sor­ti son qua­trième al­bum, se­ra en con­cert à Pa­ris en jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.