Saint-etienne veut être sur les cartes mé­téo

Aujourd'hui en France - - LOISIRS TÉLÉVISION & LIVRES - PAR MARIE TOULEMONDE

La pé­ti­tion d’un ha­bi­tant pour que sa ville soit re­pré­sen­tée sur les cartes des bul­le­tins mé­téo à la té­lé­vi­sion a ré­cem­ment beau­coup fait par­ler d’elle.

Aga­cé de voir sa ville ab­sente des cartes mé­téo pré­sen­tées à la té­lé­vi­sion, il a dé­ci­dé de prendre le taureau par les cornes. En l’oc­cur­rence, c’est avec une pé­ti­tion que Thier­ry Ba­cher, un ha­bi­tant de Saint-etienne (Loire), compte ré­ta­blir ce qu’il consi­dère comme une in­jus­tice. Si les si­gna­taires ne se bous­culent pas — à peine 2 500 pa­raphes de­puis no­vembre 2017 —, la mé­dia­ti­sa­tion, elle, fonc­tionne à plein…

Mais, au fait, qui dé­cide des villes qui fi­gurent sur les cartes mé­téo de nos chaînes té­lé na­tio­nales ? Cha­cune d’entre elles éla­bore sa carte de l’hexa­gone en col­la­bo­ra­tion avec un ex­pert mé­téo, qui lui four­nit les don­nées en temps réel. Par exemple, M 6 tra­vaille avec Me­teo­group, BFMTV avec Mé­téo France. Ils mi­jotent en­semble la carte la plus claire et in­for­ma­tive pos­sible.

« Nous pre­nons d’abord en compte les cri­tères ob­jec­tifs et informatifs, ex­plique Mélanie Maingot, di­rec­trice ad­jointe de la ré­dac­tion de M 6. On sé­lec­tionne les grandes villes, parce qu’on ne peut pas en­le­ver Lyon ou Mar­seille, et on fait at­ten­tion à cou­vrir le ter­ri­toire au maxi­mum, en choi­sis­sant des villes sur le littoral ou en al­ti­tude, ain­si que des villes dont le cli­mat est re­pré­sen­ta­tif des zones alen­tour. En­suite, la carte est dé­ter­mi­née se­lon le cri­tère de li­si­bi­li­té, qui est très im­por­tant. Si on sé­lec­tionne deux villes trop proches, leurs tem­pé­ra­tures se­ront illi­sibles. »

DES PRÉ­CÉ­DENTS AVEC CAEN, QUIMPER...

A BFMTV, la dé­marche est sem­blable. « Nous cher­chons vrai­ment à avoir une ré­par­ti­tion ho­mo­gène, avec en moyenne deux villes par ré­gion, dé­taille Da­nie­la Pre­pe­liuc, la pré­sen­ta­trice mé­téo. Pour la ré­gion Côte d’azur, on a fait le choix de ne mettre que Nice, parce que le cli­mat de la zone est as­sez stable. Les villes qui ne sont pas sur la carte, on es­saie de les men­tion­ner à l’oral. On en parle aus­si en fonc­tion d’un phé­no­mène mé­téo­ro­lo­gique par­ti­cu­lier, par exemple. L’image du jour per­met aus­si de par­ler des autres villes. »

Thier­ry Ba­cher n’est pas le pre­mier à vou­loir que sa com­mune soit mieux ex­po­sée sur le pe­tit écran. En 2016, Her­vé Mo­rin, pré­sident de la Nor­man­die, se plai­gnait que Cher­bourg, au cli­mat très ven­teux, re­pré­sente sa ré­gion, et il mi­li­tait pour le rem­pla­cer par Caen. Bien avant, c’était la ba­taille de Quimper contre Brest…

« La de­mande en pro­ve­nance de Saint-etienne est lé­gi­time. Seule­ment, Cler­montfer­rand et Lyon, dont les cli­mats di­vergent for­te­ment, sont très proches des Sté­pha­nois sur la carte. On est obli­gés de faire des choix au nom des té­lé­spec­ta­teurs, si­non c’est ra­pi­de­ment illi­sible, confie Mélanie Maingot. Quand on fait des su­jets mé­téo pour le jour­nal té­lé­vi­sé, nous fai­sons at­ten­tion à choi­sir des en­droits plus

NOUS PRE­NONS D’ABORD EN COMPTE LES CRI­TÈRES OB­JEC­TIFS ET INFORMATIFS MÉLANIE MAINGOT, DI­REC­TRICE AD­JOINTE DE LA RÉ­DAC­TION DE M 6

re­cu­lés ou dont on parle moins. Com­bien de fois avons-nous en­voyé une équipe lyon­naise pour cou­vrir des épi­sodes nei­geux à Saint-etienne ! Pour fi­nir, l’été et l’hi­ver, M 6 pro­pose un sup­plé­ment mé­téo des plages ou mé­téo des neiges, qui per­met d’ou­vrir en­core sur d’autres ter­ri­toires. »

Da­nie­la Pre­pe­liuc, pré­sen­ta­trice sur BFMTV, pré­cise que les villes ab­sentes de la carte peuvent être ci­tées à l’oral.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.