A la Réunion, la mi­nistre au contact

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE -

C’EST DANS UNE ÎLE sous très haute ten­sion, et me­na­cée de blo­cage to­tal, qu’an­nick Gi­rar­din a dé­bar­qué, hier. Huée par quelques cen­taines de ma­ni­fes­tants à sa sor­tie de l’aé­ro­port Ro­land-gar­ros de la Réunion, la mi­nistre des Outre-mer a im­mé­dia­te­ment fi­lé sur le proche bar­rage du rond-point de Gillot, blo­qué par quelque 2 000 Gi­lets jaunes.

« Vous avez rai­son de crier votre co­lère, je suis là pour l’en­tendre », a-t-elle sou­li­gné. En dé­but de ren­contre, une re­pré­sen­tante des Gi­lets jaunes a de­man­dé et ob­te­nu une mi­nute de si­lence en condam­na­tion des af­fron­te­ments de mar­di sur la route du lit­to­ral, lorsque quatre gros bar­rages en place de­puis dix jours ont été dé­man­te­lés, don­nant lieu à des échanges de gaz la­cry­mo­gènes et de ga­lets entre forces de l’ordre et ma­ni­fes­tants. Gi­rar­din a as­su­ré, sous des ap­plau­dis­se­ments, qu’elle al­lait « de­man­der aux forces de l’ordre de res­pec­ter les ma­ni­fes­ta­tions pa­ci­fiques ».

SEN­TI­MENT D’HU­MI­LIA­TION

Pe­tites re­traites, chô­mage : dans des échanges ani­més mais res­pec­tueux, ponc­tués par des « Pré­fet, dé­mis­sion » ou « Ma­cron, dé­mis­sion », les Gi­lets jaunes ont ex­po­sé leurs dif­fi­cul­tés à bou­cler les fins de mois, mais aus­si leur sen­ti­ment d’« hu­mi­lia­tion ». « Mme la Mi­nistre, nous ne sommes pas des sau­vages », a-t-on en­ten­du. « La Réunion est fille de la Ré­pu­blique », a as­su­ré Gi­rar­din, tout en re­con­nais­sant qu’elle est « l’un des ter­ri­toires les plus in­éga­li­taires ». « Vous avez droit à plus de jus­tice sur ce ter­ri­toire », a-t-elle es­ti­mé, se di­sant consciente du « ras-le­bol gé­né­ra­li­sé » et de la « souf­france des gens », alors que 42 % de la po­pu­la­tion de l’île vit au-des­sous du seuil de pau­vre­té et que le taux de chô­mage at­teint 26 %. Elle a pro­mis « la trans­pa­rence » sur le coût de la vie, ain­si que des prix et des sa­laires, sans ap­por­ter de pré­ci­sions. « Je n’ai pas de ba­guette ma­gique, mais je vais faire avec vous », a lan­cé la mi­nistre, qui avait pro­mis d’an­non­cer des me­sures concrètes.

Hier, les bar­rages tou­jours en place ren­daient la cir­cu­la­tion dif­fi­cile. Les écoles sont res­tées fer­mées et beau­coup de com­merces avaient gar­dé leurs ri­deaux bais­sés.

D.M.

Sainte-ma­rie (la Réunion), hier. La mi­nistre des Outre-mer, An­nick Gi­rar­din, est al­lée à la ren­contre des ma­ni­fes­tants dès sa des­cente d’avion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.