Té­lé­phone au vo­lant : gare au re­trait de per­mis

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - PAR FRÉ­DÉ­RIC MOUCHON ré­ci­di­vistes.

Dé­sor­mais, si vous êtes sur­pris en train de com­mettre une in­frac­tion au vo­lant et que vous te­nez votre té­lé­phone à la main, votre per­mis se­ra sus­pen­du au moins un mois.

TÉ­LÉ­PHO­NER TUE. Ce slo­gan, la sé­cu­ri­té rou­tière ne l’a ja­mais em­ployé dans le cadre de ses cam­pagnes chocs. C’est pour­tant une réa­li­té : chaque jour en France, dix per­sonnes meurent ou sont gra­ve­ment bles­sées sur les routes à cause d’une conver­sa­tion té­lé­pho­nique. Un fléau tel que le mi­nis­tère de l’in­té­rieur a dé­ci­dé de dur­cir les règles : de­puis hier, tout conduc­teur sur­pris en train de com­mettre une in­frac­tion au Code de la route alors qu’il te­nait son mo­bile en main se ver­ra im­mé­dia­te­ment re­ti­rer son per­mis de conduire. Cette dé­ci­sion s’ap­pli­que­ra no­tam­ment pour les au­to­mo­bi­listes pris en fla­grant dé­lit d’ex­cès de vi­tesse, de non-res­pect d’un pas­sage pié­ton, d’un feu rouge ou d’une prio­ri­té.

Ré­ten­tion du per­mis par les forces de l’ordre

« 11 % des ac­ci­dents mor­tels sont liés à un dé­faut d’at­ten­tion des conduc­teurs, rap­pelle Da­vid Jul­liard, ad­joint au dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel à la sé­cu­ri­té rou­tière. Alors que l’usage du smart­phone au vo­lant ex­plose, le fait de com­mettre une in­frac­tion tout en te­nant son té­lé­phone se­ra dé­sor­mais sanc­tion­né par une ré­ten­tion de votre per­mis par les forces de l’ordre. Chaque an­née, on es­time qu’un mil­lier de ces doubles in­frac­tions sont com­mises sur la route. » Cette ré­ten­tion pour­ra être sui­vie d’une sus­pen­sion du per­mis d’un mois à six mois au maxi­mum. Une dé­ci­sion prise par le pré­fet. Et pour re­trou­ver votre pré­cieux sé­same, il vous fau­dra pas­ser de­vant une com­mis­sion mé­di­cale.

C’est évi­dem­ment sans comp­ter les amendes et pertes de points cu­mu­lés. « Si vous êtes pris en train de griller un feu rouge (NDLR : 4 points en moins) tout en te­nant votre té­lé­phone (NDLR. : 3 points en moins), vous per­drez d’un seul coup 7 points et cu­mu­le­rez deux amendes de 135 € cha­cune », dé­taille Da­vid Jul­liard. Une sé­vé­ri­té ac­crue

11 % des ac­ci­dents mor­tels sont liés à un dé­faut d’at­ten­tion des conduc­teurs

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.