Un vol spa­tial, ça vous tente ?

Deux cents can­di­dats tré­pignent pour vo­ler à 25 000 m… en 2024.

Aujourd'hui en France - - 24 HEURES EN RÉGION - PAR CH­RIS­TIAN GOUTORBE

DANS LES ATE­LIERS de la start-up Ze­pal­to, au Pou­get (Hé­rault), il s’agit de pré­pa­rer les pro­chains es­sais en vol du bal­lon Odys­sée 8 000 en at­ten­dant, au prin­temps, une ex­pé­rience unique : vo­ler entre 3 000 et 10 000 m d’al­ti­tude pen­dant trente jours. « Après le vol réus­si du mois d’août, nous al­lons mul­ti­plier les es­sais et nous avons dé­jà pré­vu cette ex­pé­rience au prin­temps lorsque nous au­rons as­sez de rayon­ne­ment et d’éner­gie so­laire pour faire fonc­tion­ner notre ré­gu­la­teur d’al­ti­tude, coeur de notre in­no­va­tion », ex­plique Vincent Far­ret d’as­ties, 40 ans. Cet an­cien contrô­leur aé­rien et aé­ros­tier pas­sion­né teste le vol spa­tial avec un bal­lon et une na­celle ré­vo­lu­tion­naire équi­pée de ce fa­meux ré­gu­la­teur d’al­ti­tude qui per­met de re­ve­nir sur terre sans dom­mage.

L’équipe tra­vaille aus­si sur une ca­bine pres­su­ri­sée afin d’em­por­ter jus­qu’à six per­sonnes à 25 000 m d’al­ti­tude, pour un sé­jour spa­tial jus­qu’à 48 heures. « On va aus­si pro­po­ser des vols ra­pides de six heures », pour­suit-il.

Plu­sieurs di­zaines de mil­liers d’eu­ros

Plus de deux cents per­sonnes se sont pré­ins­crites pour les pre­miers vols com­mer­ciaux pro­mis pour 2024 pour plu­sieurs di­zaines de mil­liers d’eu­ros. « Ce que nous pro­po­sons, c’est le luxe ab­so­lu. Et il existe une de­mande pour vivre cette ex­pé­rience en couple, en fa­mille, en groupe, pour des en­tre­prises », ajoute Vincent Far­ret d’as­ties, qui mène de front le dé­ve­lop­pe­ment tech­no­lo­gique, la le­vée de fonds et la re­cherche de spon­sors qui sou­haitent as­so­cier et va­lo­ri­ser leur image avec ce nou­veau mar­ché.

Il se­ra bien­tôt pos­sible de voya­ger entre 3 000 et 10 000 m d’al­ti­tude pen­dant trente jours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.