Aujourd'hui en France

Pour­quoi L’OM n’y ar­rive plus au Vé­lo­drome

- DE NOTRE COR­RES­PON­DANT JEAN SAINT-MARC À MARSEILLE (BOUCHES-DU-RHÔNE) Sports · Olympique de Marseille · Oman · Bordeaux · FC Girondins de Bordeaux · Strasbourg · Marseille · Leipzig · Jordan Amavi · Hiroki Sakai · Dimitri Payet · Florian Thauvin

Les Mar­seillais ac­cueillent Bor­deaux ce soir, en quête d’un pre­mier suc­cès à do­mi­cile.

MARSEILLE BOR­DEAUX

LE SU­JET agace An­dré Villas­boas. « Je n’ai pas be­soin de vos ques­tions pour sa­voir que l’équipe joue mal », grince-t-il quand on lui rap­pelle que c’est la pre­mière fois de­puis 2011 que L’OM ne rem­porte au­cun de ses trois pre­miers matchs au Vé­lo­drome. Comment ex­pli­quer ce dé­part pous­sif, alors que L’OM re­çoit ce soir son vieux ri­val bor­de­lais ?

Pas de 12 homme

« C’est com­pli­qué sans les sup­por­teurs, rap­pelle Jor­dan Ama­vi. Ils sont une force sup­plé­men­taire. » Pour l’an­cien en­traî­neur des gar­diens mar­seillais Sté­phane Cas­sard, ac­tuel­le­ment à Stras­bourg, cette ab­sence est la prin­ci­pale cause des dif­fi­cul­tés de L’OM au Vé­lo­drome : « A Marseille, le pu­blic et les joueurs ne font qu’un. Cer­tains soirs, comme face à Leip­zig en quart de fi­nale de Ligue Eu­ro­pa, en 2018, on sen­tait dès l’échauf­fe­ment qu’on al­lait pas­ser, rien qu’avec l’am­biance ! »

Un jeu trop pré­vi­sible

Un gros pres­sing, des contreat­taques ra­pides. La re­cette a me­né L’OM à la se­conde place de Ligue 1, l’an der­nier. An­dré Vil­las-boas tente de la re­pro­duire. Mais, cette fois, les ad­ver­saires sont au cou­rant et les Mar­seillais sont moins en jambes. « On est in­ca­pables de faire le jeu, peste Ké­vin Beu­zet, sup­por­teur de L’OM et res­pon­sable du site de vul­ga­ri­sa­tion tac­tique le Tra­vail de l’ombre. Il n’y a au­cun liant entre les lignes, dès qu’on veut re­par­tir de der­rière, c’est com­pli­qué. »

Vil­las-boas a lon­gue­ment ré­flé­chi à la ques­tion pen­dant la trêve. « On a tra­vaillé un sys­tème al­ter­na­tif cette se­maine », a dé­voi­lé l’en­traî­neur mar­seillais, avant de sou­rire : « Je parle trop… » Va-t-il ten­ter un 3-4-3 ? « C’est une pos­si­bi­li­té. Ce sont des choses qu’on a com­men­cé à mettre en place. Hi­ro­ki Sa­kai est un joueur qui peut s’adap­ter comme dé­fen­seur cen­tral. »

Une at­taque en panne

Sus­pen­du pour deux matchs, plus un avec sur­sis, Di­mi­tri Payet se­ra dans les tri­bunes du Vé­lo­drome. An­dré Villas­boas juge la sanc­tion de la com­mis­sion de dis­ci­pline « abu­sée » (sic). De toute fa­çon, il ne peut comp­ter que par in­ter­mit­tence sur son me­neur de jeu, plu­tôt dé­ce­vant cette sai­son (un but, une passe dé­ci­sive).

Flo­rian Thau­vin, im­pres­sion­nant à Brest, n’est pour l’ins­tant dé­ci­sif qu’à l’ex­té­rieur. Et Da­rio Be­ne­det­to vient de pas­ser six matchs sans mar­quer. « Il faut que Flo et Di­mi­tri soient en forme en même temps, lance Sté­phane Cas­sard. Ils pour­ront ser­vir Be­ne­det­to et ils vont de nou­veau être per­for­mants. »

Au stade Orange-vé­lo­drome Ar­bitre : M. Sch­nei­der.

Man­dan­da (cap.) - Sa­kai, Al­va­ro, Ca­le­ta­car, Ama­vi - Ron­gier, Ka­ma­ra, San­son - Thau­vin, Be­ne­det­to, Cui­sance (ou Ra­don­jic).

En­tr. : Vil­las-boas.

Cos­til - Sa­ba­ly, Kos­ciel­ny (cap.), Pa­blo, Be­ni­to Ba­sic, Ota­vio, Ad­li - Ou­din, Ma­ja, De Pré­ville. En­tr. : Gas­set.

Marseille :

Bor­deaux :

 ??  ?? Les Mar­seillais Di­mi­tri Payet et Flo­rian Thau­vin.
Les Mar­seillais Di­mi­tri Payet et Flo­rian Thau­vin.

Newspapers in French

Newspapers from France