Nis­san Juke

Fi­gu­rant par­mi les pre­miers vé­hi­cules du seg­ment des cros­so­vers ur­bains, le Nis­san Juke s’est ven­du, de­puis 2010, à plus de 130 550 uni­tés en France. Mais, à son âge, le nip­pon vaut-il en­core le coup ?

Auto Moto - - Auto Menu - PAR L. PI­NEL, PHO­TOS DR

OUI

Dans l’usine Nis­san de Sun­der­land, au Royaume-Uni, un Juke sort des chaînes de pro­duc­tion toutes les 105 se­condes. L’été 2018 a ain­si vu la fa­bri­ca­tion du mil­lio­nième exem­plaire ! C’est dire s’il plaît… Ce cros­so­ver, ou pe­tit SUV ur­bain, comme cer­tains l’ap­pellent, y est pro­duit de­puis 2010, mais, mal­gré son âge avan­cé, il a en­core séduit 13 500 conduc­teurs fran­çais en 2017.

Avec ses 4,14 mètres de long, le ja­po­nais, re­sty­lé à l’été 2014 et lé­gè­re­ment re­tou­ché au prin­temps 2018, dis­pose d’un ga­ba­rit idéal pour la conduite en ville. Fa­cile à ga­rer, plu­tôt confor­table, es­thé­ti­que­ment ori­gi­nal et sou­vent co­lo­ré, il peut être per­son­na­li­sé des jantes aux ré­tro­vi­seurs, en pas­sant par les aé­ra­teurs du ta­bleau de bord. Les as­pects pra­tiques ne sont pas en reste, avec un vo­lume de co re pas­sé de 251 à 354 litres en 2014, et un faux plan­cher per­met­tant de mé­na­ger une sur­face plane, une fois les dos­siers 2/3-1/3 ra­bat­tus.

Si son âge ex­plique l’ab­sence de frei­nage d’ur­gence ur­bain au­to­nome ou de sys­tème de main­tien dans la voie de cir­cu­la­tion, le Juke jouit d’un équi­pe­ment sé­rieux, qui peut com­prendre la ca­mé­ra 360°, l’alerte de sur­veillance des angles morts ou de fran­chis­se­ment de ligne. Au cha­pitre tech­nique, le Nis­san pou­vait se tar­guer d’un dé­tail rare dans la ca­té­go­rie : une trans­mis­sion 4x4. Mais cette ver­sion a dis­pa­ru du ca­ta­logue. Le ja­po­nais, qui pré­sente d’hon­nêtes pres­ta­tions rou­tières, n’est dé­sor­mais dis­po­nible qu’en trac­tion, avec des mo­teurs es­sence at­mo­sphé­riques de 94 ou 117 ch, la der­nière étant as­so­ciée à une boîte de vi­tesses au­to­ma­tique CVT, ap­pe­lée Xtro­nic. On leur pré­fè­re­ra le 1.2 DIG-T 115 ch, do­té d’une boîte de vi­tesses à 6 rap­ports, plus alerte et plus agréable. En die­sel, le Juke s’en re­met au très ré­pan­du et sobre 1.5 dCi 110, qui ne sou re que d’une in­so­no­ri­sa­tion per­fec­tible.

NON

Le Juke à quatre roues mo­trices n’est pas le seul à avoir dis­pa­ru du ca­ta­logue ; la vente des ver­sions es­sence 190 ch et de la dé­cli­nai­son Nis­mo (214/218 ch) a éga­le­ment été ar­rê­tée. Dom­mage, en par­ti­cu­lier pour les Nis­mo, dont le mo­teur dé­ri­vait de ce­lui de la Re­nault Clio RS, et qui pro­po­sait un ex­cellent com­pro­mis entre spor­ti­vi­té et agré­ment. Au cha­pitre de la vie à bord, le ja­po­nais souffre de la com­pa­rai­son avec la ma­jo­ri­té de ses ri­vaux. Étri­qué, son ha­bi­tacle au­ra du mal à ac­cueillir trois adultes à l’ar­rière. Le Nis­san Juke ne brille pas non plus par la qua­li­té des ma­té­riaux de son ta­bleau de bord, où les plas­tiques souples n’ont pas droit de ci­té. En­fin, s’il ne comp­tait que les Ford Fu­sion, Toyo­ta Ur­ban Crui­ser ou Fiat Se­di­ci par­mi ses concur­rents lors de son lan­ce­ment en 2010, le nip­pon doit dé­sor­mais com­po­ser avec des ri­vaux de chez Re­nault, Peu­geot, Ci­troën, Hyun­dai, Kia, Volks­wa­gen, Opel, Seat, Hon­da, Ford ou Maz­da ! ●

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.