Reine de la route

Après la ver­sion es­sence de 180 ch, comparée à l’Au­di A4, Au­to Mo­to a es­sayé pour vous la Peu­geot 508 BlueHDi 160 ch. Idéale pour les (très) gros rou­leurs.

Auto Moto - - Passion - PAR S. LARROUMET, PHO­TOS DR

C’est vrai, le die­sel a mau­vaise presse. Mais, avouons-le tout de suite, même de la part d’un an­ti-die­sel pri­maire, rou­ler au car­bu­rant gras conserve quelques avan­tages. Do­tée d’un 2.0 litres de 160 ch et 400 Nm de couple, cette 508 est prête à dé­vo­rer le bi­tume. Pour s’en convaincre, nous avons fait 450 km d’au­to­route, route et (un peu) de ville, à bord de la ver­sion qui de­vrait, en toute lo­gique, sé­duire les adeptes de grands tra­jets. Tout com­mence avec une in­so­no­ri­sa­tion très pous­sée. Si quelques lé­gers gron­de­ments de­meurent au­dibles à l’ac­cé­lé­ra­tion, à vi­tesse sta­bi­li­sée, vitres fer­mées bien sûr, di cile d’ima­gi­ner que nous rou­lons en die­sel. En­suite, les per­for­mances sont plus que su santes. Re­pre­nant sans mal pour dé­pas­ser les at­tar­dés au re­gard dé­sor­mais fixé sur leur comp­teur pour ne pas fran­chir les 80 km/h sur route, cette 508 o re des re­lances très conve­nables. Il faut dire qu’elle est par­ti­cu­liè­re­ment bien ai­dée par l’ex­cel­lente boîte au­to­ma­tique à huit vi­tesses, li­vrée en sé­rie sur cette mo­to­ri­sa­tion. Nous avons d’ailleurs trou­vé que cette as­so­cia­tion avec le mo­teur die­sel lui al­lait beau­coup mieux qu’avec l’es­sence de 180 ch, es­sayé pré­cé­dem­ment, dont le prin­ci­pal dé­faut est de man­quer de couple.

En plus d’un si­lence de fonc­tion­ne­ment ap­pré­ciable, la 508 pro­pose un amor­tis­se­ment très confor­table, qui donne ir­ré­mé­dia­ble­ment en­vie de par­cou­rir de longues dis­tances à son (pe­tit) vo­lant, le­quel, dans cer­tains cas (grands ga­ba­rits no­tam­ment), masque mal­heu­reu­se­ment quelques in­for­ma­tions du com­bi­né dit tête-haute. Et pour rou­ler long­temps, cette 508 a un ar­gu­ment de poids : sa consom­ma­tion. Mal­gré un rythme très soutenu sur au­to­route et de franches re­lances sur routes, l’or­di­na­teur de bord an­non­çait un re­mar­quable 6,8 l/100 km de moyenne. Si le ré­ser­voir ne contient que 55 litres de ga­soil, l’au­to­no­mie at­teint les 800 km en main­te­nant cette ca­dence et frôle même les 1 000 km en ayant le pied plus lé­ger. Pour le reste, la 508 de­meure la nou­velle ré­fé­rence de la ca­té­go­rie en ma­tière de com­por­te­ment rou­tier, grâce à la qua­li­té du châs­sis et des trains rou­lants très a ûtés. Bien construite, elle se hisse à la porte des pre­miums et ri­va­lise, sans sou­ci, avec une Volks­wa­gen. En re­vanche, le des­sin très in­cli­né du pa­villon ren­dra quelque peu in­con­for­tables les places ar­rière pour les grands ga­ba­rits. Quant aux sur­faces vi­trées as­sez ré­duites, elles confèrent un sen­ti­ment de confi­ne­ment à l’ha­bi­tacle, où le noir do­mine lar­ge­ment. ●

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.