CAVALINO REPENTI

Nous sommes en 2018 après Jé­sus-Ch­rist. Toutes les marques oc­cupent le ter­rain des SUV… Toutes ? Non ! Un pe­tit ar­ti­san d’ir­ré­duc­tibles ita­liennes ré­siste en­core à l’en­va­his­seur…

Auto Moto - - Passion - PAR J. JODRY, ILLUS­TRA­TION J. JODRY

Mais plus pour long­temps, puisque 2019 marquera l’ar­ri­vée d’un cros­so­ver à che­val ca­bré. Un équi­dé sur­éle­vé, vou­lu par le re­gret­té Ser­gio Mar­chionne, dé­cé­dé pré­ma­tu­ré­ment en juillet der­nier. L’em­blé­ma­tique pa­tron de Fiat-Ch­rys­ler n’au­ra fi­na­le­ment pas me­né à son terme ce pro­jet hau­te­ment contro­ver­sé. Lui-même s’y était lon­gue­ment op­po­sé, lorsque son pré­dé­ces­seur, Lu­ca di Mon­te­ze­mo­lo, a tou­jours re­je­té l’idée d’un SUV Fer­ra­ri, ju­gé in­com­pa­tible avec l’ADN de la marque. Mais le chant des si­rènes, pro­ba­ble­ment por­té par le bruit du V8 em­bar­qué par le Lam­bor­ghi­ni Urus, semble avoir fait tour­ner les têtes du cô­té de Mo­dène. Au Sa­lon de De­troit, en dé­but d’an­née, Mar­chionne as­su­mait clai­re­ment les am­bi­tions de son fu­tur bébé, en af­fir­mant qu’il se­rait “le plus ra­pide du mar­ché”. Au­cune in­for­ma­tion n’a fil­tré, pour le mo­ment, quant au choix de mo­to­ri­sa­tion ou d’ar­chi­tec­ture, mais on croise les doigts pour qu’une car­ros­se­rie 3 portes soit re­te­nue, contrai­re­ment à la concur­rence, fri­leuse à cet égard. ●

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.