Su­zu­ki Jim­ny

Après vingt ans de bons et loyaux ser­vices et près d’un mil­lion d’uni­tés écou­lées dans 194 pays, le pe­tit ba­rou­deur de Mon­sieur Su­zu­ki fait peau neuve. Son ADN est-il in­tact ?

Auto Moto - - Auto Menu - PAR N. BRIOUZE, PHO­TOS DR

Avec sa car­ros­se­rie par­fai­te­ment cu­bique, aux faux airs de Jeep, de Land Ro­ver De­fen­der ou de Mer­cedes Classe G – se­lon les sen­si­bi­li­tés – le nou­veau Jim­ny a une bouille aus­si cra­quante qu’es­piègle ! Une sen­sa­tion ren­for­cée par son ga­ba­rit de jouet : moins de 3,50 m de long, hors roue de se­cours, ar­ri­mée au hayon. Outre ses men­su­ra­tions et son “sac à dos”, il conserve de son pré­dé­ces­seur tous les at­tri­buts sty­lis­tiques : pe­tites op­tiques rondes, à l’an­cienne, ca­landre à bar­rettes ver­ti­cales, arches de roues mar­quées, ou en­core, feux mo­no­bloc.

L’ha­bi­tacle est au dia­pa­son, avec une planche de bord, elle aus­si au car­ré, réa­li­sée dans des plas­tiques durs, mais d’as­sez belle fac­ture, et qui, sur­tout, res­pirent la ro­bus­tesse. Une vo­lon­té, pour un en­gin dont de nom­breux clients sont des pro­fes­sion­nels. Une sim­pli­ci­té bi­blique, dont la fonc­tion est aus­si de ne pas dé­tour­ner l’attention du conduc­teur en tout-ter­rain, tout comme les formes rec­ti­lignes, qui per­mettent de mieux ap­pré­hen­der le Jim­ny dans les pentes et dé­vers ! Ce pe­tit ba­rou­deur marque aus­si le grand re­tour de la gout­tière de toit, si pra­tique pour ne pas se prendre des seaux d’eau à l’ou­ver­ture de la por­tière ou de la fe­nêtre. Par­mi les autres raf­fi­ne­ments, toutes les com­mandes peuvent être ma­ni­pu­lées avec des gants, y com­pris l’écran tac­tile de la fi­ni­tion haute Pack, rare conces­sion à la mo­der­ni­té !

Tout est conçu pour op­ti­mi­ser ses ca­pa­ci­tés de fran­chis­se­ment : taille ul­tra­com­pacte, lé­gè­re­té (à peine plus d’une tonne), car­ros­se­rie cu­bique aux faibles porte-àfaux, fa­vo­ri­sant les angles d’at­taque et de fuite, garde au sol de 21 cm, châs­sis en échelle, es­sieux ri­gides et, bien sûr, in­dis­pen­sable trans­mis­sion in­té­grale en­clen­chable, avec boîte de trans­fert et gamme de rap­ports courts. Le Jim­ny s’est lit­té­ra­le­ment joué du gen­til par­cours 4x4 que nous avons ef­fec­tué, et ce, avec ses pneus de route, qui ne sont même pas M+S (“Mud and Snow”, boue et neige). Bref, ca­pable de grim­per aux arbres, il de­meure l’un des meilleurs (pe­tits) fran­chis­seurs au monde, pour ne pas dire le meilleur, en par­ti­cu­lier de­puis l’ar­rêt de l’im­por­ta­tion d’un es­pion ve­nu de l’Est, le cé­lèbre La­da Ni­va !

Sur route, le Jim­ny est de­ve­nu net­te­ment plus ci­vi­li­sé que son pré­dé­ces­seur. Mal­gré l’unique ré­glage en hau­teur du vo­lant, la po­si­tion de conduite est agréable et la vi­si­bi­li­té ex­cel­lente. Les sièges, plu­tôt moel­leux, pro­curent un bon confort. Le­quel est ren­for­cé par un amor­tis­se­ment de­ve­nu beau­coup plus pré­ve­nant, bien ai­dé par des pneu­ma­tiques aux flancs hauts. Si l’on y ajoute une in­so­no­ri­sa­tion ac­cep­table, à l’ex­cep­tion de quelques sif­fle­ments de trans­mis­sion, le bi­lan se ré­vèle fort cor­rect… pour un en­gin dont la vo­ca­tion de­meure, avant tout, uti­li­taire. Reste à com­po­ser avec une ha­bi­ta­bi­li­té ri­qui­qui et un coffre n’of­frant que 85 litres à quatre oc­cu­pants, heu­reu­se­ment ex­ten­sible par

des dos­siers ar­rière ra­bat­tables 50/50. Pas de mi­racle avec un tel ga­ba­rit.

Outre une di­rec­tion à la fois douce et pré­cise, le com­por­te­ment rou­tier pro­gresse fran­che­ment, lui aus­si, avec une te­nue de cap op­ti­mi­sée, une bonne sta­bi­li­té et une adhé­rence net­te­ment amé­lio­rée. Sur sol sec tout du moins, sa­chant que l’on évo­lue le plus sou­vent en mode… pro­pul­sion, mais qu’un e cace an­ti­dé­ra­page ESC veille au grain. Avec, tou­jours, la pos­si­bi­li­té d’en­clen­cher les 4 roues mo­trices en cas d’adhé­rence pré­caire.

Quant au tout nou­veau et unique pe­tit 1.5 litre 16 sou­papes es­sence à ad­mis­sion va­riable de la fa­mille K, mal­gré sa mo­deste ca­va­le­rie de 102 ch et son couple de mo­to­cy­clette (130 Nm), il s’en tire avec les hon­neurs, grâce à sa grande sou­plesse et sa boîte au gui­dage pré­cis et aux 5 rap­ports ser­rés. À no­ter sa re­la­tive so­brié­té, entre 7 et 8 litres aux 100 km en moyenne.

Cô­té équi­pe­ment, ce nou­veau Jim­ny dis­pose, en sé­rie, d’un frei­nage d’ur­gence, d’un ré­gu­la­teur-li­mi­teur de vi­tesse, d’un sys­tème de cor­rec­tion de tra­jec­toire – te­nant plus de la simple alerte de fran­chis­se­ment de ligne – d’une re­con­nais­sance des pan­neaux, ou en­core, du pas­sage au­to­ma­tique de phares en feux de croi­se­ment. Cô­té confort, si la cli­ma­ti­sa­tion est de sé­rie, les lève-vitres élec­triques, la cen­tra­li­sa­tion et les dos­siers ar­rière ra­bat­tables ne sont o erts qu’à par­tir du deuxième ni­veau de fi­ni­tion. Quant à la ré­gu­la­tion au­to­ma­tique de la cli­ma­ti­sa­tion, les phares à LED, l’écran tac­tile, la ra­dio DAB ou les jantes alu, ils sont l’apa­nage de la fi­ni­tion haute.

Ce qui nous amène à par­ler ta­rifs. Ce nou­veau Jim­ny est fac­tu­ré 17 250 € en fi­ni­tion Avan­tage, 17 950 € en Pri­vi­lège et 19 990 € en Pack. Aux­quels il convient d’ajou­ter près de 3 000 € de ma­lus. Le­quel grimpe à… 6 300 € avec la boîte au­to­ma­tique op­tion­nelle. À com­pa­rer aux 13 800 € de son pré­dé­ces­seur, dont l’équi­pe­ment était, il est vrai, li­mi­té à sa plus simple ex­pres­sion. ●

1 Plus ac­cueillant et plus confor­table que son pré­dé­ces­seur, le nou­veau Jim­ny se fait aus­si plus mo­derne, avec un écran tac­tile dis­po­nible en fi­ni­tion haute Pack.2 Qui dit pe­tit ga­ba­rit, dit coffre ri­qui­qui : 85 litres seule­ment, à 4 pas­sa­gers.3 Re­dou­table fran­chis­seur, le Jim­ny s’af­firme comme un vrai 4x4, et soigne ses consom­ma­tions. 38 cm 130 cm 104 cm 23 cm 2 3 1

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.