Ci­troën C4 Spa­ceTou­rer

En hé­ri­tant un nou­veau die­sel de 163 ch, as­so­cié à une boîte au­to­ma­tique à 8 vi­tesses, le Spa­ceTou­rer sur­vole la ca­té­go­rie.

Auto Moto - - [automenu] -

Dé­jà fort bien pour­vu et fran­che­ment pas désa­gréable dans sa ver­sion die­sel 150 ch boîte au­to­ma­tique, qui était jus­qu’alors la plus mus­clée de la gamme, le mo­no­space Ci­troën monte d’un cran. Si les 13 che­vaux de plus de ce 2.0 BlueHDi ap­portent un lé­ger sup­plé­ment de per­for­mances, l’ar­ri­vée de la nou­velle trans­mis­sion per­met de ga­gner sur tous les ta­bleaux. Dé­jà connue chez PSA, puis­qu’elle équipe, entre autres, les Peu­geot 508 et DS 7 Cross­back, la voi­ci, pour la pre­mière fois, sous le ca­pot d’un mo­dèle aux che­vrons. Si nous avons tou­jours sa­lué sa dou­ceur et sa ra­pi­di­té, force est de re­con­naître qu’elle s’as­so­cie mieux à une mé­ca­nique die­sel qu’es­sence, en rai­son du couple plus im­por­tant des blocs sans bou­gie.

Un sen­ti­ment qui se confirme au vo­lant de ce Grand C4 Spa­ceTou­rer. Égré­nant les 8 rap­ports sans au­cun à-coup, vive au ré­tro­gra­dage et prompte au dé­mar­rage, elle uti­lise par­fai­te­ment toute la plage de couple (400 Nm) du 2.0 BlueHDi qui, par ailleurs, nous ap­pa­raît comme l’o re die­sel-boîte au­to­ma­tique la plus per­ti­nente du groupe fran­çais. En re­vanche, cette poi­gnée de che­vaux et ces deux vi­tesses sup­plé­men­taires en­gendrent une consom­ma­tion un peu plus im­por­tante. Se­lon Ci­troën, com­pa­ré à l’an­cien BlueHDi 150 ch, sub­sis­tant en boîte ma­nuelle, le nou­veau ve­nu ré­clame 0,5 l/100 km de plus. Dans les faits, en sol­li­ci­tant énor­mé­ment la mé­ca­nique et en rou­lant à des vi­tesses in­avouables sur plus de 1 000 km, vers et en Al­le­magne, l’or­di­na­teur de bord in­di­quait 8,4 l/100 km. Une va­leur qui peut fa­ci­le­ment tom­ber à 7 l/100 km, voire moins, en conduite nor­male.

Pour le reste, ce Spa­ceTou­rer pro­pose tou­jours un large es­pace in­té­rieur, un co re géant à cinq, de 545 à 704 l en fonc­tion de la po­si­tion des sièges ar­rière cou­lis­sants (130 litres à sept), un ha­bi­tacle lu­mi­neux, un confort royal, grâce à une sus­pen­sion souple, et une qua­li­té de fa­bri­ca­tion plus qu’hon­nête pour un construc­teur gé­né­ra­liste. Même si son ta­rif peut sem­bler éle­vé pour un simple mo­no­space. ●

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.