Mer­cedes-AMG C63 S break

➜ 510 ch, 109 399 € D’un cô­té, une soute ca­pable d’em­bar­quer les ba­gages d’une fa­mille. De l’autre, un V8 bi­tur­bo dé­ve­lop­pant 510 ch. Un break AMG, c’est dou­ble­ment pra­tique !

Auto Moto - - [automenu] - PAR L. PI­NEL, PHO­TOS DR

Quoi de neuf dans ce break ? Une paire de pro­jec­teurs re­des­si­nés et trois nou­veaux bou­tons sur le ta­bleau de bord ? Pas seule­ment. Pour le re­sty­lage de la Classe C, qui af­fecte au­tant le cou­pé que la ber­line, le ca­brio­let et le break, Mer­cedes a im­plan­té dans les en­trailles de la gamme C63 une nou­velle boîte de vi­tesses au­to­ma­tique à 9 rap­ports, ap­pe­lée Speed­shift MCT, do­tée d’un em­brayage mul­ti­disques hu­mide. S’il s’agit de l’évo­lu­tion la plus no­table, ce n’est pas la plus “fun” : la C63 S dis­pose dé­sor­mais du contrôle de trac­tion ré­glable, re­pris de l’AMG GT R.

En bref, ce sys­tème pro­ve­nant des voi­tures de course de la ca­té­go­rie FIA GT3 per­met de mo­du­ler le contrôle de trac­tion se­lon neuf po­si­tions, lorsque l’ESP est to­ta­le­ment dé­con­nec­té. Pour faire simple, le conduc­teur peut adap­ter la mo­tri­ci­té de sa voi­ture à ses exi­gences… ou à son ni­veau de conduite. Car la C peut éra­di­quer toutes formes de pa­ti­nage ou, au contraire, lais­ser le “to­tal contrôle” à son pi­lote, au risque de le voir par­tir en tête-à-queue dans un nuage de fu­mée. Et avec son couple phé­no­mé­nal et son blo­cage de dif­fé­ren­tiel ar­rière, ce break n’a au­cun mal à par­tir en drift.

Si elle dis­pose d’un com­por­te­ment pré­ve­nant, grâce à un em­pat­te­ment consé­quent, la Classe C AMG exige tou­te­fois une at­ten­tion par­ti­cu­lière. Il faut sur­veiller son train ar­rière, mais lorsque le mode d’em­ploi est as­si­mi­lé, cette al­le­mande de­vient au moins aus­si amu­sante qu’une BMW M4.

Dans cette ca­té­go­rie, où sa seule ri­vale (en break) s’ap­pelle Au­di RS4 Avant, la Classe C dis­pose d’atouts évi­dents : c’est la plus puis­sante, avec 510 ch, et la seule à dis­po­ser d’un V8. Elle ab­sorbe le 0 à 100 km/h en à peine plus de 4” et file jus­qu’à la bride… fixée à 280 km/h. Son mo­teur 4.0 bi­tur­bo se ré­vèle pun­cheur et sa­vou­reux. Il bé­né­fi­cie d’un bloc en alu­mi­nium et ses vo­ca­lises de­meurent dé­li­cieuses. Sur­tout avec l’op­tion­nel échap­pe­ment Per­for­mance, à la so­no­ri­té rauque et ca­ver­neuse, qui ponc­tue chaque chan­ge­ment de rap­port de joyeuses pé­ta­rades. La trans­mis­sion Speed­shift jouit d’une ges­tion par­faite et

de temps de pas­sages très courts. Et elle se ré­vèle douce lorsque le pro­gramme de conduite ap­pe­lé Confort est en­ga­gé. Ce der­nier en­traîne l’ac­ti­va­tion d’un sys­tème de cou­pure de cy­lindres, ap­pe­lé Cam­tro­nic, qui, pour ré­duire ses consom­ma­tions, per­met au V8 de ne fonc­tion­ner, par phases, que sur quatre pis­tons.

Si le vo­lume de co re (460 l) n’est pas le plus im­por­tant pour un break AMG, le bien-être à bord doit être soi­gné. La fi­ni­tion par­faite de l’ha­bi­tacle, le luxe om­ni­pré­sent et l’es­pace ré­ser­vé aux oc­cu­pants sé­duisent. Dom­mage, tou­te­fois, que le confort sou re d’une sus­pen­sion vrai­ment ferme, même dans le mode de conduite le plus moel­leux.

Par­mi les nou­veau­tés, il faut aus­si no­ter l’ap­pa­ri­tion de pra­tiques bou­tons tac­tiles si­tués sur le vo­lant, à uti­li­ser avec les pouces : ils amé­liorent l’er­go­no­mie glo­bale, en fa­ci­li­tant l’uti­li­sa­tion du sys­tème mul­ti­mé­dia. Mais ça, ce n’est pas en es­sayant le contrôle de trac­tion ré­glable que l’on s’en rend compte ! ●

MER­CEDES-AMG C63 S BREAK

312 4

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.