Cu­pra Ate­ca

Né sous le badge Seat, le SUV com­pact es­pa­gnol s’af­fiche comme le fer de lance d’une nou­velle marque aux am­bi­tions spor­tives. Oui, mais…

Auto Moto - - Automenu - PAR R. VAN­NIER, PHO­TOS T. AN­TOINE/ACE TEAM

Les chiens ne font pas des chats. Les pa­rents des 101 Dal­ma­tiens se­raient, si­non, les gé­ni­teurs des Aris­to­chats ; ça n’au­rait pas de sens. Il n’y a donc pas de rai­son que l’Ate­ca, en tro­quant son badge Seat pour ce­lui de Cu­pra, la nou­velle marque spor­tive tout juste lan­cée par la firme es­pa­gnole, de­vienne une mau­vaise voi­ture. Au contraire, il se pour­rait que cette in­édite in­ter­pré­ta­tion du SUV com­pact ibère soit la meilleure de toutes. Ce n’est pas mon pe­tit doigt qui me le dit, mais le mo­teur ta­pi sous le ca­pot.

Il s’agit du 2.0 TSI, bien connu au sein du groupe Volks­wa­gen. D’une puis­sance de 300 ch et, ici, ca­pable de dé­li­vrer jus­qu’à 400 Nm dès 2 000 tr/min, ce 4-cy­lindres tur­bo reste fi­dèle à son ex­cel­lente ré­pu­ta­tion. Cette mé­ca­nique bi-in­jec­tion (di­recte et in­di­recte), certes un rien trop li­néaire pour pro­vo­quer le grand fris­son, ga­ran­tit une ac­cé­lé­ra­tion mus­clée sur une large plage de fonc­tion­ne­ment, du ré­gime de ra­len­ti jus­qu’aux en­vi­rons des 6 000 tr/min.

Étant im­po­sée, la boîte ro­bo­ti­sée DSG ren­force cette im­pres­sion de souffle in­épui­sable, ses 7 rap­ports per­met­tant “d’en­rou­ler” sur un couple om­ni­pré­sent.

Cet Ate­ca res­pire donc bien et fort, comme en té­moigne le 0 à 100 km/h ex­pé­dié en 5”2 et le 1 000 mètres dé­part-ar­rê­té en seule­ment 25”1, se­lon Seat. Euh… Cu­pra, par­don. Lo­gique, alors, que ce cou­sin dé­lu­ré du Sko­da Ka­roq et du Volks­wa­gen Ti­guan ac­cède à d’op­tion­nels freins si­gnés Brem­bo, s’ap­puyant, à l’avant, sur de grands disques de 370 mm de dia­mètre, pin­cés par des étriers quatre pis­tons. Un sys­tème fac­tu­ré 2 185 €, mais brillant par un mor­dant ras­su­rant.

À la fa­veur des sen­sa­tions, l’échap­pe­ment ajoute à ces per­for­mances une so­no­ri­té cha­leu­reuse. Dom­mage qu’il soit plus ai­sé d’ap­pré­cier ce timbre rauque de l’ex­té­rieur que du vo­lant.

Comme il au­rait été frus­trant de ne pas plei­ne­ment pro­fi­ter de cette mé­ca­nique éner­gique, la trans­mis­sion in­té­grale per­met d’en ob­te­nir la quin­tes­sence à tout mo­ment, sur route sèche, hu­mide, en courbe ou en ligne droite… Dif­fi­cile de prendre la mo­tri­ci­té en dé­faut.

Les trains rou­lants sont plus gé­né­ra­le­ment re­vus. La sus­pen­sion pi­lo­tée, pré­sente en sé­rie, maî­trise les mou­ve­ments de caisse sans trop dé­gra­der le confort de marche, na­tu­rel­le­ment plus ferme que ce­lui d’un Ate­ca “nor­mal”. En li­mi­tant l’iner­tie aux chan­ge­ments de cap, l’amor­tis­se­ment pré­serve sur­tout le dy­na­misme du com­por­te­ment, mal­gré un centre de gra­vi­té et un poids plus éle­vés que ceux d’une simple ber­line équi­va­lente. Plu­tôt que d’élar­gir la tra­jec­toire, le train avant, com­man­dé par une di­rec­tion à dé­mul­ti­pli­ca­tion va­riable, mord le bi­tume. L’ar­rière l’ac­com­pagne même avec un cer­tain en­train lorsque les freins sont sol­li­ci­tés jus­qu’à la pre­mière moi­tié du vi­rage.

Agréable à conduire comme à vivre, l’Ate­ca n’échappe pas, néan­moins, à sa condi­tion de SUV. Et à une cer­taine in­co­hé­rence entre un tel en­gin et la marque aux am­bi­tions spor­tives qu’il a la lourde tâche de re­pré­sen­ter. Il sou re sur­tout de la com­pa­rai­son di­recte des pro­duits “bad­gés” Seat.

En se choi­sis­sant dans une car­ros­se­rie break ET avec quatre roues mo­trices, une Leon Cu­pra, pa­reille­ment mo­to­ri­sée, se montre plus per­for­mante, plus gri­sante à me­ner, et même, plus pra­tique puis­qu’elle s’avère en­core plus vaste. Sans comp­ter que la fa­mi­liale com­pacte, a chée à 40 990 €, per­met de réa­li­ser une éco­no­mie sub­stan­tielle. Cet Ate­ca est donc une bonne voi­ture… mais ne pré­sente guère d’in­té­rêt. ●

1 Agréable à vivre, l’ha­bi­tacle pro­fite de sièges ba­quets, d’un vo­lant cuir et d’un cock­pit nu­mé­rique avec écran tac­tile de 8”. 2 3 6 modes de conduite sont dis­po­nibles, pour des per­for­mances à l’ave­nant, le 0 à 100 km/ étant abat­tu en 5,2 s. 4 Par­mi les signes dis­tinc­tifs du Cu­pra Ate­ca, des rails de toit, un pare-choc ar­rière ty­pé sport et quatre sor­ties d’échap­pe­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.