Vol­vo XC40

Ce nou­veau 3-cy­lindres es­sence Vol­vo per­met d’ac­cé­der à la gamme XC40 à moindre coût. Est-il convain­cant à l’usage ?

Auto Moto - - Automenu - PAR N. BRIOUZE, PHO­TO DR

Nous avions gar­dé un ex­cellent sou­ve­nir de notre voyage au der­nier Sa­lon de Ge­nève, e ec­tué en Vol­vo XC40 D4. Que ce soit en ma­tière d’agré­ment, de per­for­mances, de confort, ou en­core d’am­biance in­té­rieure, ce pe­tit frère des XC60 et XC90 nous avait sé­duits. Au vo­lant de cette ver­sion d’en­trée de gamme, qui inau­gure le nou­veau 3-cy­lindres es­sence mai­son – le­quel équi­pe­ra éga­le­ment la pro­chaine ver­sion hy­bride – la pre­mière im­pres­sion est celle d’une grande mol­lesse. Pour ti­rer toute la quin­tes­sence de ce “trois pattes”, il convient de pous­ser les in­ter­mé­diaires. Une ma­noeuvre fa­ci­li­tée par une boîte 6 à la com­mande agréable et pré­cise. Quoi qu’il en soit, ses 156 ch et 265 Nm – plu­tôt flat­teurs pour un tel mo­teur – ne sont pas de trop pour ti­rer les 1 600 kg, à vide, de ce XC40 qui, à l’ins­tar de ses grands frères, n’a rien d’une bal­le­rine.

Su sam­ment alerte en usage ur­bain et pé­ri-ur­bain, ce cros­so­ver manque, en re­vanche, de ré­pon­dant sur route et au­to­route. A for­tio­ri en charge. À sa dé­charge, “notre” T3, à peine ro­dé, s’est mon­tré net­te­ment plus vaillant après quelques jours pas­sés à la cam­pagne ! Ran­çon de ce manque de sou e, qui oblige à ti­rer les rap­ports plus que de cou­tume, une consom­ma­tion moyenne qui dé­passe fa­ci­le­ment les 10 litres. À ce pro­pos, il se­ra in­té­res­sant de tes­ter ce mo­teur en as­so­cia­tion avec l’ex­cel­lente trans­mis­sion au­to­ma­tique à 8 rap­ports Gear­tro­nic, an­non­cée pour l’an­née pro­chaine.

Bien que pré­cis et lé­ger à me­ner, ce XC40 se ré­vèle net­te­ment plus sous­vi­reur que les autres ver­sions. Et pour cause, il s’agit d’une trac­tion ! Sur sol mouillé, il dé­plore de fré­quentes pertes de mo­tri­ci­té, et ce, mal­gré la gé­né­reuse monte pneu­ma­tique dont était équi­pée notre mon­ture.

Reste un confort de très bon ni­veau, tant en sus­pen­sion, qu’en sièges et en in­so­no­ri­sa­tion. Quant à l’am­biance in­té­rieure, nous n’avons pas tout à fait re­trou­vé, ici, le raf­fi­ne­ment des autres ver­sions avec, sur cette fi­ni­tion R-De­si­gn, non pro­po­sée sur notre mar­ché avec cette mo­to­ri­sa­tion, une en­va­his­sante mo­quette orange, de qua­li­té très quel­conque. Seule pe­tite cri­tique en ma­tière d’er­go­no­mie, des com­mandes multimédia im­plan­tées sur les branches du vo­lant, trop sen­sibles, que l’on a ten­dance à e eu­rer en conduite ur­baine ou en ma­noeuvres. ●

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.