Les courses en taxi trop chères

Avantages - - Conso -

Le piège. Mon­ter dans un taxi, in­di­quer la des­ti­na­tion et de­voir payer la course plus chère qu’un lo­cal parce que vous êtes tou­riste.

La pa­rade. De­man­der d’abord au chauf­feur une es­ti­ma­tion du ta­rif de la course, exi­ger qu’il mette le comp­teur en route et vé­ri­fier si pos­sible (via un GPS ou le Wi-Fi) qu’il s’agit bien du tra­jet le plus court. Au Cam­bodge ou en Thaï­lande, des chauf­feurs peuvent re­fu­ser de mettre le comp­teur en marche, il faut donc né­go­cier la course avant de mon­ter à bord. A Mu­nich, prendre un Uber est sou­vent plus avan­ta­geux qu’un taxi (au­tour de 4 € de moins sur une course). Au Ma­roc, mi­sez sur les taxis col­lec­tifs, dits « grands taxis » à par­ta­ger, et en Asie du sud-est sur les mo­tos-taxis, moi­tié moins chers qu’un taxi clas­sique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.