Le goût d’en dé­battre

Avantages - - Témoignages -

Cette avo­cate a re­joint un club de lec­ture et dé­cou­vert une ma­nière de lire au­tre­ment, plus pro­fon­dé­ment.

« J’ai re­joint l’as­so­cia­tion Maître-Mot à sa créa­tion en 2010.

L’idée du Club re­vient à une avo­cate du bar­reau des Hauts-deSeine, Emi­lie. Notre mé­tier n’est pas ano­din car il af­fine notre re­gard, nous sommes ha­bi­tués à ana­ly­ser l’être hu­main. Fi­na­le­ment, cette étude psy­cho­lo­gique et com­por­te­men­tale se pour­suit à tra­vers les per­son­nages des ro­mans. »

Je suis de­ve­nue une mor­due

de lit­té­ra­ture grâce au Club ! Avant, j’étais une simple ama­trice. Au­jourd’hui, je m’oblige à ter­mi­ner des livres pour pou­voir en dé­battre. Nous en choi­sis­sons deux par mois. Grâce à nos échanges, ma lec­ture s’est amé­lio­rée, j’ai réel­le­ment eu l’im­pres­sion d’avoir pro­gres­sé. Une vo­lon­taire fait un compte-ren­du de la séance et nous l’en­voie à tous.

Par­fois nous sommes en to­tal désac­cord

et avons des dé­bats pas­sion­nés. Une ex­cep­tion no­table : Pro­fes­sion du père, de Sorj Cha­lan­don, qui a fait l’una­ni­mi­té ! Il m’ar­rive aus­si de pas­ser com­plè­te­ment à cô­té de cer­tains as­pects des ou­vrages qu’un autre membre va me ré­vé­ler. Se confron­ter au groupe abou­tit à nuan­cer ses avis. En outre, les goûts en disent long sur la per­son­na­li­té des uns et des autres, on ap­prend à se connaître, c’est dé­li­cieux ! »

JUDITH

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.