3 règles d’or es­ti­vales (à gar­der à la ren­trée)

Avantages - - Enfants -

1

On dé­con­necte. Le temps pas­sé de­vant les écrans est l’une des plus grandes sources de conflits fa­mi­liaux. On donne l’exemple : pen­dant les re­pas (pique-niques com­pris), les coups de fil in­tem­pes­tifs et les SMS in­ter­dits. Mieux, on laisse les por­tables aux ves­tiaires : ça évite ain­si les ten­ta­tions. 2 On ne se contre­dit ja­mais de­vant les en­fants. Pour qu’ils ne jouent pas pa­pa contre ma­man ou pour évi­ter de se­mer la pa­gaille si on part avec des amis. L’en­fant se tourne vers nous, es­pé­rant une autre ré­ponse ? Dites juste : « Fais comme pa­pa/ma­man t’a dit. » On s’ex­plique après, en apar­té. 3 On dé­lègue. Pas ques­tion d’as­su­rer seule l’in­ten­dance. Entre 3 et 6 ans, les en­fants sont ra­vis d’ai­der. Entre 8 et 10 ans, on tient bon pour an­crer cette ha­bi­tude et évi­ter en­suite de hur­ler sur un ado-larve, af­fa­lé dans son tran­sat, avec ce man­tra : ce­lui qui fait a rai­son. On les mo­tive en équipes et on pra­tique le troc (OK pour vi­der le lave-vais­selle, mais ils gèrent le lave-linge).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.