pour échap­per à l’épi­dé­mie de gas­tro

Avantages - - MÉDECINE DOUCE -

C’est la star des huiles es­sen­tielles an­ti­vi­rales, et elle s’avère bien utile pour te­nir à dis­tance la gas­tro qui rôde tout l’hi­ver. On pri­vi­lé­gie l’ap­pli­ca­tion cu­ta­née, seule ou as­so­ciée à une huile es­sen­tielle com­plé­men­taire pour un maxi­mum d’ef­fi­ca­ci­té (au choix : HE de tea tree, de thym à li­na­lol ou de la­vande of­fi­ci­nale). 1 goutte de cha­cune d’elles dans quelques gouttes d’huile vé­gé­tale (type huile de noyau d’abri­cot qui pé­nètre vite) dans le creux de la main, à ap­pli­quer sur le tho­rax et l’ab­do­men,

2 ou 3 fois par jour. Si le ventre gar­gouille et qu’on a peur d’être at­teinte, on passe à la voie orale : 1 goutte d’HE de ra­vint­sa­ra 3 fois par jour sur com­pri­mé neutre ou cuille­rée de miel, à lais­ser fondre sous la langue. At­ten­tion, cer­tains com­po­sés pré­sents dans cette huile es­sen­tielle (ci­néoles) ne per­mettent pas de l’uti­li­ser en cas d’asthme non contrô­lé et pen­dant les crises.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.