Avantages

Qui nous rend

- Europe · United States of America · Paris

Zé­brée et tres­sée, cette vien­noi­se­rie gon­flée nous em­bo­bine.

Mer­ci ma­mie.

Ori­gi­naire des pays de l’Est, elle tire son nom de la contrac­tion de ba­bou­ch­ka (« grand-mère »). Brioche du pauvre au dé­part, elle a sui­vi l’im­mi­gra­tion des juifs d’Eu­rope aux États-Unis au siècle der­nier, où elle a pris son es­sor pour de­ve­nir une brioche po­pu­laire bien gar­nie. On se l’ar­rache chez nous aus­si, dans les ca­fés et bou­lan­ge­ries (à Pa­ris, chez Bab­ka Za­na et Ma­miche, no­tam­ment).

Il y a belle lu­rette que l’on tresse les brioches dans la bou­lan­ge­rie fran­çaise, mais la bab­ka pos­sède une ori­gi­na­li­té : le pâ­ton est éta­lé en long, gar­ni (de pâte à tar­ti­ner cho­co­lat-noi­sette), puis rou­lé, cou­pé en deux et tres­sé, pour ob­te­nir un ef­fet mar­bré (voir notre re­cette en pas à pas dans le ca­hier C’est si bon). Un pe­tit gla­çage après la cuis­son, et on obtient cette brioche do­due, ul­tra-sa­vou­reuse, lé­gè­re­ment hu­mide… et com­plè­te­ment ad­dic­tive !

À la ma­nière des ma­trio­ch­kas, la fa­mille bab­ka compte nombre de dé­cli­nai­sons et se prête à toutes les va­ria­tions, dans ses for­mats et ses par­fums, sans ou­blier les ver­sions sa­lées. On fait le plein d’idées et de conseils avec Bab­kas et autres dé­li­cieuses brioches, de Sa­rah Cro­set­ti, 160 p., 15,90 €, éd. Ma­ra­bout.

Une tresse sans stress. Comme des pe­tits pains.

Newspapers in French

Newspapers from France