Big Bike Magazine

LA BELLE ENVOLÉE

CAYOLLE, DALUIS, CIANS, COUILLOLE ET BONETTE

-

Énorme boucle à faire en un ou deux jours, avec des paysages de dingue ! Un goût D’USA depuis Barcelonne­tte. Unique.

Superbe boucle qui donne l’impression de visiter plusieurs pays en même temps, elle peut se réaliser sur deux journées mais aussi dans un sens comme de l’autre. Pour espérer boucler ce parcours dans la journée, il faut attaquer le premier col de nuit, du moins aux aurores, et pouvoir encaisser 12 heures de selle. Ouf !

Si vous avez choisi l’option la plus raisonnabl­e, c’est-à-dire sur deux journées, les meilleurs endroits pour faire étape sont Puget-théniers ou au Beuil, deux jolis villages situés respective­ment à 94 et 122 km du départ. La première option alterne une petite puis une grosse journée de vélo alors que la seconde répartit mieux le dénivelé avec +/- 2600 m le premier jour et 2800 m le second, selon le bon vouloir des gps qui n’annonce jamais le même cumul selon les jours et les modèles… Mais revenons déjà à Barcelonne­tte. La balade débute par le magnifique col de la Cayolle déjà décrit en montée sèche mais aussi dans la boucle des « 3 cols ». Pas besoin de s’étendre à nouveau sur cette montée roulante dans sa première moitié, au fond des imposantes gorges du Bachelard, devenant plus raide lorsque le paysage s’ouvre aux mélèzes puis aux pâturages. À 2324 m d’altitude, on bascule dans un large vallon assez vertigineu­x qui ouvre sur la vallée du Verdon. D’abord au milieu des mélèzes jusqu’au petit lac accueillan­t la source du Verdon, la descente se fait plus minérale au milieu des schistes dans sa seconde partie jusqu’à Entraunes. Attention, un étroit tunnel en courbe mérite de se munir d’un feu avant, l’arrière étant obligatoir­e à chaque sortie mais indispensa­ble ici, principale­ment dans les gorges du Daluis et de Cians. Une petite vingtaine de kilomètres de liaison globalemen­t en faux plat descendant amène à Guillaumes où l’on pressent le début d’un changement de paysage. D’un coup, les schistes noirs laissent leur place au rouge lie-de-vin de la Pélite, ancienne roche d’origine principale­ment volcanique chargée en fer, qui s’est longuement oxydée. On se croirait téléporté dans le Colorado. C’est d’ailleurs le surnom des gorges du Daluis dans lesquelles vous arrivez, souffle coupé.

 ??  ?? L’étonnante ancienne route des gorges du Cians. À déconseill­er aux claustroph­obes !
L’étonnante ancienne route des gorges du Cians. À déconseill­er aux claustroph­obes !
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France