Big Bike Magazine

LES PARCOURS

-

PARCOURS ENDURO

La piste commence par une montée technique affreuseme­nt raide où rester sur le vélo demande beaucoup d’applicatio­n, notamment dans le choix de la trajectoir­e. Il faut sans cesse se faufiler sur la piste au gré des meilleures zones de grip. Ici, la motricité du vélo est prépondéra­nte, tout comme sa faculté à ne pas cabrer. La descente commence par un gros schuss sans histoire avant de rentrer dans un petit single bien fourni en rochers plus ou moins affleurant­s, un secteur où les bikes tolérants sont appréciés. Puis après une courte relance en montée, on plonge dans un deuxième secteur qui offre davantage de virages, plutôt rapides et à plat, idéal pour tester le grip sur l’angle. Les lignes droites sont plus ou moins cassantes, selon la taille des racines qui dépassent. Une nouvelle grosse relance se profile avant de plonger dans un secteur plus raide où il n’est quasiment plus nécessaire de pédaler. Cette section très rapide requiert de la stabilité et du confort de la part des vélos, d’autant plus qu’on est amené à poser quelques gros freinages appuyés. On trouve également des courbes dotées de bons appuis, où l’on peut estimer la capacité du bike à bien conserver sa vitesse. Enfin, un tout dernier secteur très cassant parsemé de gros blocs de roches permet d’éprouver une dernière fois le confort des vélos. Pour finir, le trail retrouve du flow dans sa dernière partie, avec de longues courbes qui s’enchaînent sans prendre les freins.

PARCOURS ALL MOUNTAIN

Le single commence directemen­t par un petit raidillon sinueux truffé de racines dans lequel il faut se faufiler entre les arbres. On enchaine ensuite par un secteur de faux plat assez roulant avant d’attaquer une deuxième montée très technique. Les épingles serrées s’enchaînent et la trace est à nouveau jonchée de racines, génial pour juger à la fois de la maniabilit­é et de l’aptitude des vélos à évoluer sur des terrains exigeants en montée. Du sommet on part sur la première descente, très rapide au départ avec une zone intermédia­ire cassante au milieu de dalles peu accueillan­tes. Puis on termine avec une partie beaucoup moins cassante mais très sinueuses entre les sapins, offrant quelques petites relances coriaces. On accède ensuite à une deuxième descente par une montée assez roulante, dotée de secteurs en terrain défoncé, où de pédaler au train n’est pas aisé. Là encore, le départ de la deuxième descente est assez rapide, sinueux, avec un méchant coup de cul intermédia­ire de quelques mètres de dénivelé certes, mais vraiment assassin ! Du haut de ce pétard, la descente prend une tout autre configurat­ion : elle devient plus technique et plus sinueuse, avec du dévers, des virages en appui ou à plat, et de jolis mouvements de terrain. En bas de ce secteur, retour à la case départ par une dernière montée roulante.

PARCOURS TRAIL

Le parcours de test commence directemen­t par un petit raidillon sinueux truffé de racines dans lequel il faut se faufiler entre les arbres. On enchaine ensuite par un secteur de faux plat assez roulant avant d’attaquer une deuxième montée très technique. Les épingles serrées s’enchaînent et la trace est à nouveau jonchée de racines, génial pour juger à la fois de la maniabilit­é et de l’aptitude des vélos à évoluer sur des terrains exigeants en montée. Du sommet on part sur la première descente, très rapide au départ avec une zone intermédia­ire cassante au milieu de dalles peu accueillan­tes. Puis on termine avec une partie beaucoup moins cassante mais très sinueuses entre les sapins, offrant quelques petites relances coriaces. On accède ensuite à une deuxième descente par une montée assez roulante, dotée de secteurs en terrain défoncé, où de pédaler au train n’est pas aisé. Là encore, le départ de la deuxième descente est assez rapide, sinueux, avec un méchant coup de cul intermédia­ire de quelques mètres de dénivelé certes, mais vraiment assas

sin ! Du haut de ce pétard, la descente prend une tout autre configurat­ion : elle devient plus technique et plus sinueuse, avec du dévers, des virages en appui ou à plat, et de jolis mouvements de terrain. En bas de ce secteur, retour à la case départ par une dernière montée roulante.

PARCOURS E-BIKES

La boucle commence par un petit raidillon technique où il faut se faufiler entre les arbres sur un sol truffé de racines. On arrive ensuite dans un secteur plus roulant avant de retrouver une montée très sinueuse dotée de bonnes épingles fermées au milieu de grosses racines. Maniabilit­é et motricité sont mises à rude épreuve. La première descente est très rapide mais sinueuse et un peu cassante dans sa toute première partie, puis devient vraiment très sinueuse. Les petits virages s’enchainent à un bon rythme. Le trail se fait à nouveau plus rapide dans des secteurs farcis de racines où l’on passe le long de talwegs, avec en prime des virages en épingle serrée au bout des lignes droites, qui nécessiten­t des freinages très appuyés. La sortie du trail se fait par une dalle raide et souvent glissante. La deuxième montée attaque directemen­t par un vilain pétard à l’adhérence précaire. Ensuite la pente se calme un peu, mais la trace est truffée de petites marches et de racines, avant de devenir un beau single propre à flanc de montagne offrant quelques virages techniques. La fin de la montée est roulante, hormis les derniers mètres qui sont à nouveau très raides et qui peuvent mettre à mal le couple des moteurs. La deuxième descente est très technique mais moins cassante que la première, avec beaucoup de virages plus ou moins serrés et dotés de plus ou moins d’appuis. Ici, c’est la conservati­on du rythme qui prime sur l’attaque pure et dure, la maniabilit­é est capitale. Une dernière montée permet de rejoindre le point de départ, facile au début puis à nouveau très raide et très cassante dans sa seconde partie. Elle est idéale pour juger de la capacité des vélos à évoluer de façon fluide au pédalage en terrain délicat.

 ?? ??
 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from France