CA­DEAU ! ROC D’AZUR

LE PRO­GRAMME OF­FI­CIEL 2018

Bike (France) - - La Une -

Ca­rac­tères

Il fut un temps, pas si loin­tain que ça d’ailleurs, où les VTT tout-sus­pen­dus à as­sis­tance élec­trique dignes de ce nom se comp­taient sur les doigts de la main. Où les pion­niers du genre s’ap­pe­laient Haibike, Giant, La­pierre ou Scott et pro­po­saient des vé­los en 27 et de­mi clas­siques dis­po­sant d’une mo­to­ri­sa­tion Bosch ou Ya­ma­ha… Cette pé­riode est au­jourd’hui ré­vo­lue et, en 2018, les op­tions entre les types de mo­to­ri­sa­tion, l’in­té­gra­tion to­tale ou par­tielle de la bat­te­rie, la taille des roues, la lar­geur des pneus et les dé­bat­te­ments plus ou moins im­por­tants est par­ti­cu­liè­re­ment vaste. Et par la force des choses, le choix de plus en plus com­pli­qué pour le consom­ma­teur moyen… D’où l’in­té­rêt d’op­po­ser dans ce mé­ga match des mo­dèles aux con­cepts dif­fé­rents, si­tués dans une four­chette de prix al­lant de 5 000 à plus de 6 000 eu­ros et ca­pables de conve­nir à la plu­part des types de pra­ti­quants. Car dé­sor­mais, si les mo­to­ri­sa­tions sont à 250 watts et les bat­te­ries qua­si­ment toutes à 500 (en l’oc­cur­rence, dans notre match, seule celle du Rocky Mountain a une ca­pa­ci­té su­pé­rieure avec 632 watts), pour le reste, ça part dans tous les sens et il est donc im­por­tant de faire un pre­mier point ! Chez Commençal, en des­cente comme en en­du­ro ou en all-mountain, on croit en l’ave­nir du 29 pouces. Pas éton­nant, donc, que la marque an­dor­rane ait dé­ci­dé de sor­tir un VTTAE à grandes roues pour cet été. D’un dé­bat­te­ment plus ré­duit de 150 à l’avant et 140 à l’ar­rière, ce qui est dé­jà très bien pour ce dia­mètre de roues, le Meta Power 29 re­ven­dique une po­ly­va­lence ex­tra­or­di­naire dou­blée d’un tem­pé­ra­ment « Gra­vi­ty » cher à Commençal. Du coup, à son gui­don, on de­vrait être aus­si à l’aise sur une ran­do spor­tive qu’à l’at­taque dans les des­centes ra­pides ou tech­niques. Un peu comme sur les Meta all mountain sans mo­teur, quoi ! Sur le Merida, dès la pre­mière prise en main, on re­trouve éga­le­ment les mêmes sen­sa­tions qu’avec le One For­ty sans as­sis­tance tes­té ré­cem­ment, à sa­voir de la vi­va­ci­té et de la ma­nia­bi­li­té. Avec ses 160 mm de dé­bat­te­ment avant et ar­rière, sa géo­mé­trie as­sez com­pacte, son angle de chasse de 66,5° et ses pneus en 27,5 +, le Merida se veut un VTT fun, ner­veux et d’un tem­pé­ra­ment as­sez proche d’un mo­dèle d’en­du­ro. Chez Scott, comme sur le Spark en 130, le nou­veau cadre du E-Genius in­tègre la bat­te­rie Shi­ma­no E8020. Un peu plus mas­toc, celle-ci oblige à conce­voir un tube dia­go­nal par­ti­cu­liè­re­ment large, de forme car­rée, avec un poids em­bar­qué qui monte da­van­tage vers la co­lonne de di­rec­tion. Du coup, com­pa­ré au Commençal, au Merida et à l’Orbea, on dis­pose d’un vé­lo moins vif, un peu plus en­com­brant, mais en re­vanche ex­trê­me­ment fa­cile à prendre en main et très confor­table avec ses 150 mm de dé­bat­te­ment mo­du­lables à l’aide de la fa­meuse ma­nette Twin Loc. Il reste juste à voir com­ment ce E-Genius va ré­agir et où il va se si­tuer par rap­port aux autres

On ne di­ra pas que la ver­sion en 27 et de­mi est moins bien… On sou­li­gne­ra juste les énormes qua­li­tés du Commençal Meta Power 29 !

sur le ter­rain… Comme les trois mo­dèles ci­tés plus haut, l’Orbea est lui aus­si équi­pé du mo­teur Shi­ma­no Steps E8000 et est an­non­cé comme un vé­lo stable, passe-par­tout, avec un dé­bat­te­ment très rai­son­nable de 140 mm. Contrai­re­ment au Merida et au Commençal, un tra­vail sur le cadre a été fait pour in­té­grer la bat­te­rie Shi­ma­no la plus pe­tite (E8010), un mo­dèle que les concep­teurs de l’en­gin ont ju­gé moins en­com­brant et plus fa­cile à pla­cer in­tel­li­gem­ment à l’in­té­rieur du cadre pour fa­vo­ri­ser au maxi­mum l’équi­libre gé­né­ral du bike. L’idée étant de re­trou­ver un com­por­te­ment le plus proche pos­sible d’un VTT sans mo­teur. Sans mal­heu­reu­se­ment par­ve­nir à en avoir le look har­mo­nieux… Pour Haibike, avec le Xduro Nduro 8.0, on vise avant tout une clien­tèle de free­ri­ders, celle qui dé­sire rou­ler avec un gros vé­lo cos­taud ca­pable d’en­cais­ser les plus gros chocs dans les des­centes ra­pides à la mon­tagne. Un VTTAE plus fait pour des­cendre que pour grim­per, donc. Mais ce­la ne l’em­pêche pas d’être plu­tôt à l’aise dans les fran­chis­se­ments en mon­tée, ce qui vous per­met­tra sans au­cun sou­ci de vous écla­ter sur un bike park à la mon­tagne une fois l’au­tomne ar­ri­vé et les re­mon­tées mé­ca­niques fer­mées… Sym­pa aus­si. En­fin, avec le Rocky Mountain, sur le pa­pier et au ni­veau du de­si­gn, on se re­trouve en pré­sence de l’un des mo­dèles à as­sis­tance élec­trique le plus proche d’un VTT clas­sique. La preuve, le cadre pos­sède la même géo­mé­trie qu’un Al­ti­tude sans mo­teur et les roues sont des 27 et de­mi chaus­sées de pneus en 2.6. De plus, l’in­té­gra­tion de la bat­te­rie étant par­fai­te­ment réus­sie et le look ho­mo­gène, on peut dire que les Ca­na­diens ont vrai­ment as­su­ré. Sur­tout que le mo­teur mai­son a la par­ti­cu­la­ri­té de ne pas être tra­ver­sé par l’axe du pé­da­lier, ce qui aide à ga­gner de la place, à rac­cour­cir les bases et à avoir un mou­lin bien com­pact… Un ré­gal pour ceux qui veulent pas­ser in­aper­çu et dé­va­ler les pentes à Mach 2 comme s’ils étaient sur leur vé­lo d’en­du­ro !

Com­por­te­ment mo­teur

Avec le mo­teur Per­for­mance CX et son mode e-mtb, Bosch a fait très fort en pro­po­sant une sorte de va­ria­teur entre le Tour et le Tur­bo qui per­met de dis­po­ser de plus ou moins de puis­sance se­lon le re­lief du ter­rain et le rythme de pé­da­lage. En clair, plus on cherche à fran­chir des obs­tacles et grim­per des pentes abruptes, plus l’as­sis­tance vous aide… Une vraie réus­site. Et sur le Haibike, il faut bien ça, car avec les cram­pons im­po­sants du Sch­walbe Ma­gic Ma­ry en 2.6 qui colle le vé­lo au sol et ses 25,75 ki­los sur la ba­lance, le Xduro Nduro 8.0 de­mande for­cé­ment da­van­tage d’as­sis­tance et de pas­sage en mode Tur­bo pour avan­cer à la même ca­dence que ses ad­ver­saires. On sou­li­gne­ra d’ailleurs l’ef­fi­ca­ci­té de ce mode et sa ca­pa­ci­té à vous ti­rer d’af­faire dans les condi­tions les plus ex­trêmes une fois en­clen­ché d’un simple coup de pouce… Cer­tai­ne­ment l’un des points forts des mo­teurs Bosch qui, avec leurs quatre modes (au lieu de trois seule­ment pour Shi­ma­no et Rocky), pro­posent une al­ter­na­tive sup­plé­men­taire qui est loin d’être un gad­get. Seule­ment, à grands coups de Tur­bo, les pe­tites barres qui in­diquent le ni­veau de bat­te­rie de notre Haibike dis­pa­raissent for­cé­ment un peu plus ra­pi­de­ment et sur un par­cours iden­tique, il fau­dra comp­ter

Un peu lourd et plus fa­ti­gant à ma­nier, le nou­veau Haibike Xduro Nduro reste ce­pen­dant re­dou­table à la mon­tagne et en bike park.

À la fois ma­niable, stable et très fa­cile à prendre en main, le Meta Power 29 est un vé­lo par­ti­cu­liè­re­ment fun.

Le Haibike Xduro Nduro 8.0 est un gros vé­lo très à l’aise en free­ride et sur les mo­dules d’un bike park.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.