VOUS AVEZ DIT « MMM » ?

Books - - ÉDITO | SOMMAIRE -

How We Talk: The In­ner Wor­kings of Conver­sa­tion, de Nick En­field

Au-de­là des mots, comment fonc­tionne une conver­sa­tion ? Dans How We Talk, Nick En­field, lin­guiste à l’uni­ver­si­té de Syd­ney, aus­culte tout un pa­nel de langues pour se concen­trer sur ce qui, a prio­ri, semble ac­ces­soire : tous ces pe­tits sons in­ar­ti­cu­lés et, sur­tout, les si­lences, les blancs dans une conver­sa­tion. Un Da­nois re­pren­dra, par exemple, la pa­role au bout d’une de­mi-se­conde, tan­dis qu’un Ja­po­nais ne lais­se­ra pas­ser que sept mil­li­se­condes. La plu­part des Ja­po­nais ré­pon­dront d’ailleurs « oui » ou « non » avant même que la ques­tion ait fi­ni d’être po­sée. « Ce­la n’est pas de l’im­po­li­tesse, bien au contraire, pré­cise The Eco­no­mist. Ré­pondre ra­pi­de­ment per­met de faire pro­gres­ser la conver­sa­tion. » C’est ce que les lin­guistes ap­pellent la fonc­tion pha­tique du lan­gage. « Nous avons ten­dance à consi­dé­rer nos prises de pa­role comme des mo­no­logues, mais l’au­di­teur est aus­si contri­bu­teur », écrit En­field. Les blancs et tous les « hin hin », « OK » et autres « mmm » qu’il émet si­gnalent qu’il est at­ten­tif et qu’il pré­pare la suite de la dis­cus­sion. En­le­ver ces rouages de la conver­sa­tion dé­con­te­nance le lo­cu­teur.

How We Talk: The In­ner Wor­kings of Conver­sa­tion (« Comment nous par­lons. Les mé­ca­nismes in­ternes de la conver­sa­tion »), de Nick En­field, Ba­sic Books, 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.