L’ORPHELINAT DE LA SHOAH

Books - - PÉRISCOPE -

En 1945, dans le pe­tit vil­lage de Sel­vi­no, en Italie du Nord, la « mai­son de Mus­so­li­ni », jus­qu’alors une an­cienne co­lo­nie d’été fas­ciste, de­vient un orphelinat. À sa tête, Moshe Zei­ri, juif ukrai­no-po­lo­nais, dont l’his­to­rien ita­lien Ser­gio Luz­zat­to re­trace l’ex­tra­or­di­naire par­cours dans son es­sai I bam­bi­ni di Moshe. Les or­phe­lins qu’il ac­cueille sont tous des en­fants juifs res­ca­pés de la Shoah. Moshe Zei­ri et son épouse, une riche Al­le­mande ren­con­trée et épou­sée en Pa­les­tine, ne les aident pas seule­ment à sur­vivre. Ils les pré­parent à émi­grer en Israël pour y bâ­tir le nou­vel État vou­lu par le mou­ve­ment sio­niste.

Pour ra­con­ter cette his­toire, Ser­gio Luz­zat­to s’ap­puie sur un riche cor­pus pho­to­gra­phique. L’ar­ti­cu­la­tion entre le ré­cit et les images est « ma­gis­trale », as­sure l’hé­braï­sant Giu­lio Bu­si dans le quo­ti­dien Il Sole 24 Ore. L’en­semble forme, se­lon lui, « un ré­cit de vie, de mort, de vie ».

« Cette his­toire in­croyable montre éga­le­ment l’ir­ré­duc­tible com­plexi­té d’un par­cours fait de souf­france ex­trême et de ré­demp­tion, qui mêle in­ex­tri­ca­ble­ment déses­poir et du sens d’une nou­velle mis­sion », écrit le jour­na­liste Pier­lui­gi Bat­tis­ta dans le Cor­riere del­la Se­ra. Mais c’est aus­si « l’his­toire d’une illu­sion », ajoute la blo­gueuse lit­té­raire Ga­briel­la Alù. Ces en­fants de­ve­nus adultes connaî­tront en Israël une nou­velle guerre et des dé­fis aux­quels per­sonne ne les aura pré­pa­rés.

I bam­bi­ni di Moshe: gli or­fa­ni del­la Shoah e la nas­ci­ta di Is­raele (« Les en­fants de Mo­shé. Les or­phe­lins de la Shoah et la naissance d’Israël »), de Ser­gio Luz­zat­to, Ei­nau­di, 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.