AVANT LE GRAND SAUT

Books - - EN LIBRAIRIE -

Le mont Gou­rou­gou, dans le nord du Ma­roc, est l’avant-der­nière étape avant l’Eu­rope. Des cen­taines de mi­grants ve­nus de toute l’Afrique sub­sa­ha­rienne y campent en at­ten­dant de pou­voir es­ca­la­der les grillages de l’en­clave es­pa­gnole de Me­lil­la, toute proche, et, de là, de ga­gner l’autre rive de la Mé­di­ter­ra­née. Dans son der­nier ro­man, Juan Tomás Ávi­la Lau­rel (Gui­née équa­to­riale) leur donne la pa­role. Les voi­là donc qui ra­content leur his­toire, à chaque fois dif­fé­rente et par­fois em­preinte de fan­tas­tique, comme celle de cet homme qui dit avoir été confron­té à une pe­tite fille pou­vant se trans­for­mer en vieille femme. Un autre a vu sa vie dé­truite parce qu’il a écrit un poème que les au­to­ri­tés de son pays, sans le com­prendre, ont ju­gé obs­cène. Ávi­la Lau­rel montre l’exis­tence mi­sé­rable faite d’hu­mi­lia­tions et de vio­lence de tous ces gens unis par leur cou­leur de peau mais aus­si par leur pas­sion du football. Comme le re­marque Kap­ka Kas­sa­bo­va dans The Guar­dian, « on peut avoir le sen­ti­ment de lire une dys­to­pie. Tous les élé­ments sont là : un monde cruel, des obs­tacles im­pos­sibles, l’ef­fon­dre­ment de l’ordre so­cial. On ne sau­rait mieux rap­pe­ler que ce qui est une dys­to­pie pour cer­tains est la réa­li­té quo­ti­dienne des autres. »

Sur le mont Gou­rou­gou, de

Juan Tomás Ávi­la Lau­rel, tra­duit de l’es­pa­gnol par Maï­ra Much­nik, As­phalte Édi­tions, 224 p., 21 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.