AL­LE­MANDS DE LA VOLGA

Books - - ÉDITO SOMMAIRE -

Die­ti Moiï, de Gou­zel Ia­khi­na

Après le suc­cès de Zou­lei­kha ouvre les yeux (voir Books no 85, sep­tembre-oc­tobre 2017), tra­duit dans une tren­taine de langues, Gou­zel Ia­khi­na re­trace dans Die­ti moïi la vie de Ia­cov Bach, ins­ti­tu­teur al­le­mand en­traî­né dans les tour­billons de la nais­sance de l’Union so­vié­tique. « À dé­faut d’être in­édit, écrit la re­vue Li­te­ra­tour­naïa Ga­ze­ta, c’est un su­jet éter­nel : la place du pe­tit être hu­main dans la grande his­toire.» Son pre­mier ro­man ra­con­tait le des­tin de Zou­lei­kha, jeune Ta­tare dé­por­tée en Si­bé­rie pen­dant la vio­lente cam­pagne de dé­kou­la­ki­sa­tion me­née par Sta­line. Sa­ga ain­si com­plé­tée par le par­cours si­nueux d’un de ces co­lons al­le­mands in­vi­tés par Ca­the­rine II à ve­nir faire de la Rus­sie un État mo­derne. Ils s’ins­tal­lèrent ma­jo­ri­tai­re­ment sur les rives de la Volga et de la Cas­pienne et eurent même, sous Lé­nine, une éphé­mère ré­pu­blique au­to­nome. Li­te­ra­tour­naïa Ga­ze­ta pré­dit un bel ave­nir à ce deuxième opus, d’un genre «pri­sé non seule­ment en Rus­sie mais dans le monde en­tier». Dans une in­ter­view don­née à l’agence de presse RIA No­vos­ti, Gou­zel Ia­khi­na af­firme avoir sim­ple­ment vou­lu re­don­ner la pa­role à la «gé­né­ra­tion si­len­cieuse» de l’URSS.

Die­ti moïi (« Mes en­fants ché­ris »), de Gou­zel Ia­khi­na, AST, 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.