L’ÉTRANGETÉ DU MONDE

Dans son nou­veau re­cueil de nou­velles, Ol­ga To­karc­zuk fus­tige la ri­gi­di­té de la pen­sée.

Books - - BESTSELLERS -

En 2015, quand Ol­ga To­karc­zuk a re­çu le prix Nike (équi­valent po­lo­nais du Gon­court) pour la deuxième fois, les mi­lieux conser­va­teurs l’ont trai­tée de «traître à la pa­trie» : fé­mi­niste et éco­lo, en­ga­gée contre les dé­rives ré­ac­tion­naires, pa­triar­cales et re­li­gieuses de la Pologne, l’écri­vaine de 56 ans avait osé dire que son pays avait lui aus­si com­mis des « actes ter­ribles » au cours de l’his­toire, et non fait uni­que­ment preuve de cou­rage face à l’op­pres­sion, comme le veut l’image en­tre­te­nue par le pou­voir. Ce­la lui avait va­lu des me­naces de mort et une pro­tec­tion rap­pro­chée.

Deux ans plus tard, les mêmes mi­lieux ont ré­agi avec hos­ti­li­té lorsque l’adap­ta­tion de son ro­man Sur les os­se­ments des morts par Agniesz­ka Hol­land s'est vu dé­cer­ner l’Ours d’ar­gent à Ber­lin : ils dé­non­çaient une oeuvre « pro­fon­dé­ment an­ti­chré­tienne pro­mou­vant l’éco­ter­ro­risme ». La pa­ru­tion du re­cueil de nou­velles Opo­wia­da­nia bi­zarne, en avril der­nier, a fait moins de vagues, car la plu­part des dix ré­cits qui le com­posent ne se dé­roulent pas en Pologne. Ol­ga To­karc­zuk a choi­si cette fois d’em­me­ner les lec­teurs dans la loin­taine Asie, dans la Suisse contem­po­raine et, sur­tout, dans des contrées ima­gi­naires. « Ce livre qui traite de l’iden­ti­té no­made est plus adap­té au monde oc­ci­den­tal d’au­jourd’hui qu’à la Pologne », es­time l’heb­do­ma­daire Po­li­ty­ka.

Le livre n’en est pas moins po­li­tique, puisque, comme l’af­firme le ma­ga­zine en ligne Cul­ture.pl, « dé­non­cer la vio­lence, l’ex­ploi­ta­tion, les men­songes et la pro­pa­gande du pou­voir fait par­tie pour Ol­ga To­karc­zuk des obli­ga­tions es­sen­tielles de l’écri­vain». En ef­fet, l’au­teure d'Opo­wia­da­nia

bi­zarne « in­cite le lec­teur à por­ter un re­gard neuf sur le monde» pour en sai­sir l’étrangeté, lit-on sur le site de la ra­dio pu­blique po­lo­naise Pols­kie Ra­dio. En brouillant les fron­tières entre réa­li­té et conte de fées, entre pas­sé, pré­sent et fu­tur, entre hu­main et in­hu­main, rire et hor­reur, ba­na­li­té et bi­zar­re­rie, la lau­réate 2018 du prix in­ter­na­tio­nal Man Boo­ker (pour Les Pé­ré­grins) en­tend s’at­ta­quer à «la ri­gi­di­té de la pen­sée, no­tam­ment re­li­gieuse, que même les tech­no­lo­gies les plus avan­cées ne peuvent ca­cher », écrit le ma­ga­zine cultu­rel

Dwu­ty­god­nik. Le­quel ap­pré­cie éga­le­ment la te­neur de ces ré­cits, « mé­lange de lit­té­ra­ture fan­tas­tique du xixe siècle à la fa­çon d'Ed­gar Al­lan Poe ou d'E.T.A. Hoff­mann (avec le leit­mo­tiv du double, des re­ve­nants…) et de pop cul­ture ac­tuelle, dans le style de la sé­rie

Black Mir­ror (ca­tas­trophe éco­lo­gique im­mi­nente, trans­hu­ma­nisme, rap­ports à l'in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle) ».

Opo­wia­da­nia bi­zarne (« His­toires bi­zarres »), d'Ol­ga To­karc­zuk, Wy­daw­nict­wo Li­te­ra­ckie, 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.