SEN­TI­MENTS INAVOUABLES

Books - - PÉRISCOPE -

L’heure semble être à l’in­tros­pec­tion chez les lec­teurs tchèques. Avec le re­cueil de nou­velles de la tren­te­naire Iva­na Myš­ková, ils se plongent dans les méandres de leurs propres sen­ti­ments. On trouve dans ce livre onze ré­cits qua­li­fiés de « contes » par la presse, tan­tôt tra­gi­co­miques, tan­tôt bur­lesques. Par­mi les per­son­nages : un homme ai­gri qui dé­teste qui­conque s’est trou­vé une rai­son de vivre ; une femme qui se fait vio­ler et ne peut s’em­pê­cher de cher­cher des ex­cuses à son agres­seur ; une autre femme qui se tient nue à sa fe­nêtre pour agui­cher son voi­sin d’en face, le­quel fi­nir par faire une chute mor­telle – ce qui, elle doit bien se l’avouer, n’est pas pour dé­plaire à son amour­propre.

Iva­na Myš­ková n’épargne per­sonne, même ces gens « mer­veilleu­se­ment gé­né­reux, af­fec­tueux, nobles qui sont en même temps mi­nables, pri­mi­tifs, égoïstes, mé­chants », ex­plique­t­elle sur le site de Ra­dio Pra­ha. « Ob­ser­va­trice sub­tile, Myš­ková ne peut plaire à tout le monde. Mais ses ré­cits offrent à ceux qui aiment ré­flé­chir à la na­ture hu­maine un re­gard éton­nant sur les se­crets de l’âme. » L’heb­do­ma­daire Res­pekt at­tri­bue le suc­cès du livre à l’at­trait de plus en plus pré­gnant en Ré­pu­blique tchèque « pour la lit­té­ra­ture qui sort le lec­teur du confort de son ca­na­pé ».

Bílá zví­ra­ta jsou vel­mi cas­to hlu­chá (« Les ani­maux blancs sont sou­vent sourds »),d’Iva­na Myš­ková, Host, 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.