TRAÎNÉE DE POUDRE

Books - - ÉDITO | SOMMAIRE -

Fa­riña, de Na­cho Car­re­te­ro

Fa­riña, «fa­rine» en ga­li­cien, est l’un des sur­noms don­nés à la co­caïne. C’est aus­si le titre d’un livre qui re­late comment la Ga­lice, ré­gion si­tuée dans l’ex­trême nord-ouest de l’Es­pagne, est de­ve­nue du­rant les an­nées 1980 la porte d’en­trée en Eu­rope de la co­caïne co­lom­bienne. «Tout vient de la tra­di­tion de contre­bande », ex­plique l’au­teur, le jour­na­liste Na­cho Car­re­te­ro, dans le quo­ti­dien en ligne El Conf­den­cial. Les contre­ban­diers ga­li­ciens ont été long­temps les rois du tra­fic de ci­ga­rettes avant de se mettre aux stu­pé­fiants.

Fa­riña, qui connais­sait un jo­li suc­cès d’es­time de­puis sa pa­ru­tion en 2015, est de­ve­nu un phé­no­mène d’édi­tion ces der­niers mois. Trois évé­ne­ments ont joué, note le quo­ti­dien ABC.

En fé­vrier, Si­to Miñan­co, l’une des grandes fi­gures du nar­co­tra­fic ga­li­cien, est ar­rê­té. Peu après, une juge ordonne la sai­sie de l’ou­vrage à la suite de la plainte pour dif­fa­ma­tion d’un an­cien élu lo­cal de Ga­lice. La chaîne An­te­na 3 en pro­fite pour avan­cer la dif­fu­sion d’une sé­rie té­lé adap­tée du livre, qui bat des re­cords d’au­dience. Après la le­vée de la sai­sie, fin juin, les lec­teurs se sont rués sur Fa­riña,

qui s’est écou­lé à ce jour à plus de 70 000 exem­plaires, dont un tiers en Ga­lice, note le quo­ti­dien ré­gio­nal El Pro­gre­so.

Fa­riña. (« Fa­rine »), de Na­cho Car­re­te­ro, Li­bros del KO, 2015.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.