TARENTE, VILLE BLES­SÉE

Books - - PÉRISCOPE -

L’im­mi­gra­tion et l’état d’aban­don du sud de l’Ita­lie étaient les deux che­vaux de ba­taille du jour­na­liste et écri­vain italien Ales­san­dro Leo­grande. Quelques mois après son décès, à l’âge de 40 ans, pa­raît un re­cueil de ses der­niers écrits. « Il cher­chait à com­prendre et à faire com­prendre Tarente, sa ville de coeur », écrit Cor­ra­do Sta­ja­no dans le Cor­riere del­la se­ra. Le grand port in­dus­triel des Pouilles est ré­pu­té être la ville la plus pol­luée d’Eu­rope, en rai­son no­tam­ment des re­jets de l’acié­rie Il­va, qui em­ploie plus de 10 000 per­sonnes. «Leo­grande a su ana­ly­ser avec ri­gueur et lu­ci­di­té le rap­port conflic­tuel et ja­mais ré­so­lu entre la ville et son usine, em­blé­ma­tique des mille contra­dic­tions du pré­sent », ajoute le ro­man­cier ta­ren­tais Gian­car­lo De Ca­tal­do dans La Re­pub­bli­ca.

Dalle ma­ce­rie. Cro­nache sul fronte me­ri­dio­nale (« De­puis les dé­combres. Chro­niques du front mé­ri­dio­nal »), d’Ales­san­dro Leo­grande, Fel­tri­nel­li, 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.