ŽIŽKA LE TER­RIBLE

Jan Žižka, ži­vot a do­ba hu­sits­ké­ho vá­leční­ka, de Pe­tr Čor­nej

Books - - ÉDITO | SOMMAIRE -

Der­nier livre de l’his­to­rien Pe­tr Čor­nej, Jan Žižka fait dé­sor­mais au­to­ri­té par­mi les nom­breuses bio­gra­phies du cé­lèbre chef de guerre des hus­sites, les par­ti­sans des thèses du pré­di­ca­teur Jan Hus, au dé­but du xve siècle. Le mé­dié­viste a consa­cré seize an­nées de tra­vail à cet ou­vrage éru­dit d’un mil­lier de pages qui fi­gure par­mi les meilleures ventes de­puis sa pa­ru­tion, à l’au­tomne der­nier.

Le per­son­nage de Jan Žižka, consi­dé­ré comme un hé­ros na­tio­nal tchèque, fas­cine. Né au­tour de 1360 dans une fa­mille mo­deste, de­ve­nu borgne à l’ado­les­cence, Žižka était un mer­ce­naire, un bri­gand qui tuait et vi­vait dans le pé­ché. Mais, en 1419, cinq ans avant sa mort, il épouse la cause hus­site, ce mou­ve­ment né en Bo­hême qui pré­fi­gu­rait la Ré­forme. « À 60 ans, il se ren­dit compte qu’il de­vait pen­ser au sa­lut de son âme», com­mente le site d’in­for­ma­tion No­vin­ky.cz.

Jan Žižka, dit le Borgne, s’en­gage alors dans ce mou­ve­ment qui re­ven­dique la com­mu­nion sous les deux es­pèces, l’éga­li­té de tous de­vant la jus­tice, la confis­ca­tion des biens de l’Église et la li­ber­té de culte. À la tête de son ar­mée, le guer­rier hus­site hu­mi­lie pen­dant cinq ans un em­pire pour­tant bien dé­ci­dé à écra­ser les hé­ré­tiques tchèques. La bio­gra­phie de Pe­tr Čor­nej « se lit comme un po­lar », ap­pré­cie No­vin­ky.cz. « C’est le best-sel­ler par ex­cel­lence, qui mêle thril­ler et poé­sie», ren­ché­rit le site de Ra­dio Vl­ta­va. Une épo­pée proche du «grand spec­tacle hol­ly­woo­dien», com­mente pour sa part le site d’in­for­ma­tion In­fo.cz.

Son livre ne cherche pas for­cé­ment à plaire: en com­blant les trous dans la bio­gra­phie de ce guer­rier vé­né­ré mais néan­moins san­gui­naire, l’his­to­rien sou­hai­tait mettre au jour son vrai vi­sage, quitte à égra­ti­gner le mythe. Certes, Čor­nej dé­crit un homme cou­ra­geux et cha­ris­ma­tique, et il sa­lue « son gé­nie mi­li­taire, sa ca­pa­ci­té à im­pro­vi­ser et à ga­gner dans des si­tua­tions déses­pé­rées », sou­ligne Ra­dio Vl­ta­va. Mais le mé­dié­viste se fonde sur des té­moi­gnages d’époque pour bros­ser le por­trait d’un homme «d’une cruau­té in­ha­bi­tuelle», note No­vin­ky.cz, et il dé­crit les re­pré­sailles in­fli­gées aux ha­bi­tants des villes as­sié­gées dans toute leur atro­ci­té. Un monstre? «Il faut re­si­tuer ces mas­sacres dans le contexte du Moyen Âge. Žižka agis­sait se­lon les règles mi­li­taires en vi­gueur », nuance Pe­tr Čor­nej sur Ra­dio Prague. « L’au­teur ne cache pas les as­pects sombres et tour­men­tés de son hé­ros; son sou­ci d’ob­jec­ti­vi­té est pa­tent à chaque page. Et, pour­tant, le lec­teur fi­nit par éprou­ver une pro­fonde sym­pa­thie pour le per­son­nage. Comme si le cha­risme de Žižka opé­rait en­core au­jourd’hui», conclut Ra­dio Prague.

Jan Žižka. Ži­vot a do­ba hu­sits­ké­ho vá­lecní­ka (« Jan Žižka. La vie et l’époque d’un guer­rier hus­site »), de Pe­tr Cor­nej, Pa­se­ka, 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.