An­drée Rosier, La fleur grim­pante du Pays basque

Bottin Gourmand Magazine - - La Cuisine Au Féminin -

Il y a dix ans, cette en­fant du Pays basque, alors chef de par­tie pois­sons du res­tau­rant de l’hô­tel du Pa­lais à Biar­ritz, ob­te­nait son titre de Meilleur Ou­vrier de France. « C’est beau­coup de temps, beau­coup de pleurs, mais j’avais 28 ans et, à cet âge, on est prêt à re­le­ver tous les dé­fis », confie la cui­si­nière au col tri­co­lore. Pre­mière femme à rem­por­ter le concours de­puis 1924, la lau­réate au­ra bat­tu des cen­taines de can­di­dats et, par­mi eux, son sou­pi­rant, le se­cond de Jean-ma­rie Gau­tier au pa­lace biar­rot, Sté­phane Rosier. Il de­vien­dra un peu plus tard son ma­ri et son com­plice cô­té su­cré… Entre eux, au­cune ri­va­li­té, mais l’amour du goût, de l’aven­ture et des bons pro­duits du ter­roir.

An­drée dé­cide en 2007 d’ou­vrir, à quatre mains, son res­tau­rant gas­tro­no­mique. Peu ten­tée par la Côte d’azur, qu’elle connaît pour­tant bien pour avoir sé­vi au Louis XV d’alain Du­casse – « un très bon sou­ve­nir, entre ri­gueur et hu­ma­ni­té in­suf­flées par un amou­reux du pro­duit, le chef Franck Ce­rut­ti » –, c’est sur la côte ouest, dans un quar­tier dis­cret de Biar­ritz et près des terres de son en­fance que Les Ro­siers voient le jour. Très vite, l’ex­cel­lence de la table est sa­luée d’un pre­mier ma­ca­ron.

Quant à la concep­tion fé­mi­nine de la cui­sine, An­drée a un avis tran­ché : « On n’a pas la même ap­proche, le même res­sen­ti, la même sen­si­bi­li­té. On a da­van­tage le sens de notre pas­sé. On va plus à l’es­sen­tiel, tan­dis qu’un homme va pri­vi­lé­gier l’es­thé­tique. » C’est sûr, avec elle, vous al­lez en voir de toutes les cou­leurs, et de toutes les sa­veurs, mais, en fin de compte, c’est bien en rose qu’an­drée Rosier va vous en mettre plein la vie !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.