Fon­da­tion Louis Roe­de­rer

En 2003, la fon­da­tion Louis Roe­de­rer voyait le jour à l’ini­tia­tive de Jean-Claude Rou­zaud, pré­sident de la mai­son ré­moise, et de Mi­chel Jan­neau, son Di­rec­teur Gé­né­ral Ad­joint. Une dé­marche exem­plaire dans le monde du cham­pagne.

Bulles & Millesimes - - MAISONS - Par Jean-Bap­tiste Duteurtre

Le fait est as­sez rare pour être sou­li­gné : la dé­marche de la fon­da­tion Louis Roe­de­rer se veut to­ta­le­ment phi­lan­thro­pique. Certes, l’image haut de gamme de la mai­son créée en 1776 sort ren­for­cée des dif­fé­rents par­te­na­riats ar­tis­tiques mis en place sous l’égide de la fon­da­tion. Pour­tant, tel n’est pas l’ob­jec­tif pre­mier des di­ri­geants de l’en­tre­prise. Ceux-ci ont avant tout vou­lu ini­tier un mé­cé­nat en fa­veur de la dif­fu­sion cultu­relle. « Notre pre­mier sou­tien est né un peu par ha­sard lorsque nous avons ap­pris que, faute de moyens, un fonds de cinq mil­lions de pho­tos de la Bi­blio­thèque na­tio­nale de France res­tait in­ex­ploi­té. Nous av ons pro­po­sé notre aide et c’est ain­si qu’a dé­marr é, en 2003, l ’aven­ture du méc énat cultu­rel », se sou­vient Mi­chel Jan­neau. Treize an­nées plus tard, ce pre­mier par­te­na­riat est tou­jours d’ac­tua­li­té. L’aven­ture s’est pour­sui­vie avec la créa­tion d’une bourse pour les pho­to­graphes, avant que soit créée en 2011 la Fon­da­tion Louis Roe­de­rer dont le champ d’ac­tion a été élar­gi à l’art contem­po­rain. « Le vin es t une oeuvre. Le tra­vail de notre chef de c aves, Jean-Bap­tiste Lecaillon, se r ap­proche de la cr éa­tion ar­tis­tique. Il y a donc de gr andes si­mi­li­tudes entre ces deux univ ers. Pour moi, la t en­ta­tion ar­tis­tique fait de­puis long­temps par­tie de l’ADN de notre Mai­son» , sou­ligne le se­cré­taire gé­né­ral de la Fon­da­tion Louis Roe­de­rer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.