Une dé­marche exem­plaire

Bulles & Millesimes - - ENVIRONNEMENT -

aus­si en­ga­gés à dé­po­ser nos bat­te­ries de trac­teurs dans des lieux spé­cia­li­sés… C’est fi­na­le­ment une ac­tion glo­bale as­sez na­tu­relle mais aus­si un en­ga­ge­ment de tous les jours. » leurs vignes et trai­taient le moins pos­sible. Au­jourd’hui, le mau­vais vi­gne­ron est ce­lui qui met 100 % des trai­te­ments. Lorsque l’on passe pro­gres­si­ve­ment de 17 à 18 trai­te­ments an­nuels à 6 ou 7, ce­la a for­cé­ment des consé­quences. » D’ici l’an pro­chain, un se­cond groupe de­vrait pas­ser par la cer­ti­fi­ca­tion et c’est ain­si 70 % du vi­gnoble de Mailly Grand Cru qui pour­rait mettre en avant le la­bel HVE. « On s’aper­çoit qu’il y a main­te­nant une cer­taine ému­la­tion et le par­tage d’ex­pé­rience a per­mis de convaincre ceux qui pou­vaient être un peu ré­ti­cents. À Mailly, chaque gé­né­ra­tion ap­porte sa pierre à l’édi­fice. Nos an­ciens ont creu­sé les caves. Nous nous tra­vaillons sur l’en­vi­ron­ne­ment. Et je pense que toute la Cham­pagne se­ra obli­gée à un mo­ment ou à un autre de suivre cette ten­dance. » Et ce tra­vail au­tour de l’en­vi­ron­ne­ment est sou­te­nu par le chef de caves de la mai­son, Sé­bas­tien Mont­cuis. « Ce tra­vail de fond a un im­pact sur les vins à moyen terme. Il faut cinq à sept ans pour voir la dif­fé­rence. Les jus sont meilleurs, ils sont plus équi­li­brés et font res­sor­tir plus de mi­né­ra­li­té. Et puis c’est im­por­tant de re­mettre de la bio­lo­gie dans les sols » ex­plique l’oe­no­logue en guise de conclu­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.