ÉCRIN DE DOU­CEUR

Au coeur des ma­rais nor­mands, Sé­go de Pon­nat, dé­co­ra­trice et chi­neuse, est tom­bée sous le charme de cette an­cienne ferme, qu’elle a trans­for­mée en mai­son de va­cances fa­mi­liale et cha­leu­reuse.

Campagne Décoration - - SOMMAIRE - Texte : Eva Bat­logg Pho­tos : JULES couar­tou

Il y a huit ans, Sé­go (que nous avions dé­jà ren­con­trée pour le n° 104 de Campagne Dé­co­ra­tion, p. 20) et son ma­ri Thi­baut se sont mis en quête de la mai­son de va­cances idéale. Un en­droit au calme pour se re­cen­trer sur les choses simples, sur la na­ture et ain­si pro­fi­ter des week-ends hors de Pa­ris avec leurs trois en­fants, Lou, Jeanne et Gus­tave. Au bout de quelques mois de re­cherche, ils dé­nichent cette an­cienne ferme dans un pe­tit vil­lage nor­mand. Mais tous les es­paces sont à re­pen­ser, puis­qu’il s’agis­sait au­pa­ra­vant d’une ferme. « Nous sommes tom­bés amou­reux de cette vieille bâ­tisse mal en point qui at­ten­dait que quel­qu’un l’aime à nou­veau », nous confie Sé­go. Com­mence un an de gros tra­vaux pour la mettre au sec, la faire res­pi­rer, lui re­don­ner ses ou­ver­tures d’origine, la conso­li­der, l’iso­ler tout en pre­nant soin de ne pas ef­fa­cer les traces de son his­toire. « Cette mai­son a tant de choses à nous ra­con­ter. C’est une vieille dame que nous res­pec­tons et que nous ché­ris­sons. » Sé­go, ori­gi­naire de la ré­gion et ayant gran­di tout près de là, cher­chait de­puis long­temps, sans vrai­ment le sa­voir, ce retour à la source. Un vé­ri­table co­con à moins de trois heures de Pa­ris où ve­nir se res­sour­cer. C’est donc ici, au coeur du parc na­tu­rel ré­gio­nal des ma­rais du Co­ten­tin, que Sé­go et sa fa­mille s’ins­tallent dé­sor­mais, le temps des week-ends et des va­cances. Dans cette ré­gion préservée qui abrite une faune et une flore uniques, idéale pour faire de longues ba­lades à che­val. La vo­lon­té de pré­ser­ver le bâ­ti­ment d’origine est tan­gible dès l’en­trée. Les murs en pierre ont été res­tau­rés à l’iden­tique, les di­men­sions des ou­ver­tures conser­vées. Les nou­veaux pro­prié­taires se sont at­te­lés à une ré­no­va­tion in­té­grale, réunis­sant les pièces des trois étages, tout en veillant à pré­ser­ver les murs, la su­perbe che­mi­née an­cienne et les poutres en bois ap­pa­rentes. Au rez-de-chaus­sée, une cui­sine ac­cueille une grande table en bois brut et des chaises chi­nées dé­pa­reillées, deux sa­lons et un pe­tit bureau. Les chambres des en­fants et des pa­rents sont ré­par­ties sur deux étages, avec une salle de bain à chaque ni­veau. Au sol, de la mo­quette, sy­no­nyme d’ul­time confort, ha­bille les chambres avec beau­coup de charme et de dou­ceur. « La mai­son, c’est la cha­leur

de la fa­mille, les bons re­pas par­ta­gés, les amis, les sou­ve­nirs, le chez-soi qui ras­sure et qui en­ve­loppe. » L’es­sen­tiel pour Sé­go étant de créer une mai­son unique, cha­leu­reuse et ac­cueillante, sui­vant ses coups de coeur. Pour cette chi­neuse, faire re­vivre les ob­jets an­ciens est une pas­sion du quo­ti­dien. Tous les ob­jets et meubles (ou presque) ont été chi­nés par Sé­go, puis as­so­ciés avec beau­coup de style. Elle aime les ob­jets pour leur his­toire, et aime les faire exis­ter en les met­tant en va­leur. Tous peuvent alors chan­ger de place au gré de ses en­vies. Tan­tôt au sa­lon, dans le jar­din ou dans une chambre... Dans cette an­cienne ferme, la dé­co­ra­tion de Sé­go re­flète la culture de la convi­via­li­té et du par­tage qu’elle af­fec­tionne tant, avec des mé­langes de cou­leurs et de ma­tières cha­leu­reuses. Dans chaque pièce existe un jeu de contrastes as­su­mé entre rus­ti­ci­té d’an­tan, mo­bi­lier vin­tage chi­né (en ro­tin, en verre ou en lai­ton) et les tex­tiles tour à tour na­tu­rels, unis ou fleu­ris. Évo­luant au gré des trou­vailles de Sé­go, cet in­té­rieur, cha­leu­reux et au­then­tique, est une vé­ri­table in­vi­ta­tion à la dou­ceur de vivre.

patrimoine Sé­go et son ma­ri ont te­nu à pré­ser­ver au mieux le bâ­ti­ment d’origine en conser­vant les di­men­sions des ou­ver­tures et en res­tau­rant de ma­nière tra­di­tion­nelle les murs en pierres ap­pa­rentes. Mé­lange de styles Dans le sa­lon, deux ta­bou­rets de ferme, une table basse scan­di­nave et une ban­quette en ro­tin des an­nées 1960. Les cous­sins dé­pa­reillés faits main donnent du ca­rac­tère au ca­na­pé.

La fa­çade de la mai­son a été conso­li­dée en pre­nant le soin de lais­ser les traces de son his­toire. Chaque ou­ver­ture a été préservée avec soin. vieilles Pierres

goû­ter cham­pêtre Sur une table de ferme en bois, des pique-fleurs an­ciens en verre et la tra­di­tion­nelle boule au beurre nor­mande, prête à être dé­gus­tée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.