POUR CHI­NER MA­LIN

Sui­vez les as­tuces de Sté­pha­nie, créa­trice de « La mau­vaise ré­pu­ta­tion ».

Campagne Décoration - - SOMMAIRE - Texte : Christine Ré­gnier

1. Lais­sez dans son jus

« Il ne faut pas tout re­cou­vrir, tout re­peindre. La ré­cup, c’est aus­si faire avec l’his­toire des meubles. Par exemple, ne pas avoir peur des taches d’eau sur une table en bois. J’ai tra­vaillé sur une ar­moire que j’ai pon­cée pour ré­cu­pé­rer un peu la pein­ture de base, qui était vert d’eau. Ça ­don­nait un cô­té camouflage brut un peu pa­ti­né, très jo­li. »

2. Jouez avec les im­pri­més

« Un pa­pier peint très gra­phique peut par­fai­te­ment se mixer avec des cous­sins d’un autre im­pri­mé. »

3. Sa­chez où chi­ner

« Chez Em­maüs, c’est su­per, mais sa­chez que vous se­rez en ­concur­rence avec les ­bro­can­teurs. L’avan­tage, c’est qu’ils ne s’in­té­ressent pas aux mêmes ob­jets, car ils ne ré­novent pas. Les puces de Vanves, en ré­gion pa­ri­sienne, res­tent ­in­té­res­santes pour la ­ré­no­va­tion. Cher­chez les dé­pôts-ventes et les res­sour­ce­ries, sur­tout si vous ­ha­bi­tez en pro­vince : ce sont les nou­veaux Em­maüs pour ceux qui cherchent de la ré­cup en déco. »

4. Re­pé­rez les pe­tits tré­sors de la ré­cup

« Un mi­roir pi­qué, c’est hyper jo­li et ça si­gni­fie que c’est un vrai mi­roir ancien. Une table de ferme un peu usée, c’est ma­gni­fique. Re­pon­cez-la, re­bou­chez les trous, pas­sez une couche de ver­nis mat et elle se­ra par­faite. »

5. Ne cra­quez pas pour de l’ir­ré­cu­pé­rable

« Avant d’ache­ter un meuble en bois, vé­ri­fiez qu’il n’est pas trop “bouf­fé”, qu’il n’a pas trop de trous. Si c’est un meuble en pla­qué et qu’il a gonflé, ou­bliez. Si vous tom­bez sur une table en For­mi­ca dont l’ag­glo a gonflé, c’est com­pli­qué aus­si. Si une ar­moire est voi­lée et que ses portes ne ferment plus à cause de l’hu­mi­di­té, la ré­cu­pé­rer de­mande un vrai ta­lent d’ébé­niste. Un fau­teuil avec un pied cas­sé, idem, c’est un mau­vais plan, car il fau­dra re­faire tout le pié­te­ment. »

6. Sa­chez dis­so­cier

« Un meuble n’est pas for­cé­ment in­té­res­sant dans son en­tier. Si on re­père un meuble pas cher du tout, comme une pe­tite table et que le pla­teau est in­uti­li­sable, il faut la dé­com­po­ser. Se dire par exemple que le pié­te­ment peut fonc­tion­ner avec une ar­moire à phar­ma­cie, et ain­si construire un meuble très mi­gnon. Une pe­tite ar­moire rec­tangle re­peinte en noire, et fixée à un pié­te­ment de table bis­trot re­peint en orange, c’est beau ! »

7. Ne cher­chez pas « pré­cis » en bro­cante

« La chine, la vraie ré­cup, c’est fonc­tion­ner au coup de coeur et se lais­ser ten­ter par un ob­jet qui vous plaît, que ce soit une tête de san­glier em­paillée ou des bons­hommes de ba­by-foot cas­sés. »

8. Ré­cu­pé­rez de l’anec­do­tique

« Si vous tom­bez sur des lots de clés ou des pe­tits bons­hommes de ba­by-foot, même cas­sés, ­pre­nezles. On ne sait ja­mais… Moi, par exemple, j’ai trans­for­mé plein de joueurs de ba­by en pa­tères. »

9. Re­pei­gnez les­si­vable

« Pour mes créa­tions, je ­n’uti­lise que des pein­tures acry­liques mates les­si­vables. »

10. Une pen­sée sa­lu­taire

« Tout le monde peut avoir des idées en déco. Après, on n’a pas for­cé­ment ni la place, ni le temps, ni les ou­tils… Et tant mieux pour moi (rires). »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.