Le mo­bile aé­rien du Stu­dio ADC

Vé­ri­table cou­teau suisse, in­ven­teur d’uni­vers pé­tillants et co­lo­rés, le Stu­dio ADC a ima­gi­né un mo­bile aé­rien et vé­gé­tal, douce évo­ca­tion de l’hi­ver. À votre tour de sus­pendre trou­vailles et ins­pi­ra­tion !

Campagne Décoration - - SOMMAIRE - Texte : Ma­rie Mer­sier — Pho­toS : Her­vé Go­lu­za

De­bo­rah, Aloÿse et Axel se sont connus… et se sont re­con­nus. Le trio s’est for­mé suite à une de ces ren­contres qui ont l’évi­dence des pre­miers ins­tants, celles où l’on sait que de la com­pli­ci­té naî­tra l’al­chi­mie créa­tive. C’était en 2009, et tous les trois met­taient les pieds à l’École Su­pé­rieure des Beaux-Arts de Tou­louse, là où les mains et l’es­prit des­sinent l’ima­gi­naire, sculptent les en­vies, les as­pi­ra­tions. Cha­cun avait les siennes, son par­cours et son che­min, que ce soit le des­sin, la pho­to­gra­phie, les ins­tal­la­tions ou le de­si­gn. Après trois ans aux Beaux-Arts, le be­soin d’ou­vrir ses pers­pec­tives et d’ex­plo­rer des ho­ri­zons di­vers a me­né les trois amis vers de nou­velles di­rec­tions. Aloÿse en­tre­prend une for­ma­tion d’ico­no­graphe, De­bo­rah s’im­merge dans le mi­lieu de l’in­dus­trie tex­tile tout en ani­mant un blog de mode qui s’ap­pelle dé­jà Ate­lier de Cu­rio­si­té (ADC). Quant à Axel, il re­trouve l’ébé­nis­te­rie, une pas­sion qu’il par­tage avec son père et son grand-père. Pe­tit à pe­tit, les graines de ce qui al­lait de­ve­nir le stu­dio ADC sont en train d’être se­mées. Las­sés de leurs vies pro­fes­sion­nelles res­pec­tives, un nou­veau rêve com­mun les ras­semble : ani­mer le blog ADC en le fai­sant vivre tel un la­bo­ra­toire d’idées. Et comme du vir­tuel au réel il n’y a par­fois qu’un pas, les pro­jets se suivent mais ne se res­semblent pas. Une col­la­bo­ra­tion avec le BHV, des DIY pour Le­roy Mer­lin, de la scé­no­gra­phie… Le stu­dio de créa­tion ADC voit le jour. Ma­gi­cienne des formes et des cou­leurs, De­bo­rah en est la di­rec­trice ar­tis­tique. As de la tech­nique et des ma­té­riaux, Axel bri­cole comme per­sonne et ne re­cule de­vant au­cun dé­fi. Aloÿse fait le lien entre les deux. De son trait gra­phique et joyeux, elle es­quisse des illus­tra­tions es­piègles ou oni­riques. Leur force, c’est d’être dif­fé­rents, donc com­plé­men­taires : « Nous avons créé un monde bien à nous, où les fils conduc­teurs sont la cou­leur, un es­prit fun et en­fan­tin ». Un ate­lier cu­rieux, où les ta­lents res­pec­tifs re­bon­dissent afin de faire éclore de drôles d’uni­vers, des ob­jets qui s’animent en stop mo­tion, un meuble ou ob­jet as­tu­cieux… Un éven­tail d’in­ven­ti­vi­té, à suivre de très près !

POR­TRAIT Axel et De­bo­rah prennent la pose dans leur bu­reau. Duo de tous les jours, ils sont pa­rents d’une pe­tite Ga­by-Lou. Ne pou­vant être pré­sente lors du re­por­tage, Aloÿse n’est ja­mais bien loin : une de ses illus­tra­tions jette un oeil rê­veur aux col­lages de De­bo­rah. stu­dio-adc.fr blog.stu­dio-adc.fr @stu­dio_adc

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.