Clas­sique re­vi­si­té en Île-de-France

Elle cache bien son jeu. Sous son air faus­se­ment sage, la mai­son de Ca­ro­line Gay­ral est un nid de ten­dances, un sa­vant mix entre chic hauss­man­nien et re­paire de gys­pet­ter. Une at­mo­sphère exo­tique aux ins­pi­ra­tions mi­ni­ma­listes.

Campagne Décoration - - SOMMAIRE - Texte : Do­ris Bar­bier — Pho­tos : Her­vé Go­lu­za

Des mou­lures et du par­quet en chêne qui s’har­mo­nisent avec des ta­pis par­se­més un peu par­tout. Frag­ments, la marque de ta­pis ber­bères, c’est donc elle, Ca­ro­line Gay­ral. L’an­cienne avo­cate s’est lan­cée dans ce com­merce il y a tout juste cinq ans. « C’est ar­ri­vé par ha­sard. J’en ai ache­té un à Es­saoui­ra, au Ma­roc, pour la chambre de ma fille. Tout le monde me ré­cla­mait le même. » De­puis, elle sillonne le royaume pour chi­ner et al­ler à la ren­contre des tis­se­rands avec les­quels Frag­ments col­la­bore pour la réa­li­sa­tion de pièces sur me­sure. Frag­ments, c’est un peu la haute cou­ture du ta­pis ber­bère. « J’avais quit­té un ap­par­te­ment très co­sy sous les toits, il me fal­lait donc l’équi­valent, la lu­mière, le ciel, la vue. » Ca­ro­line tra­vaille beau­coup de chez elle et a be­soin d’un en­droit qui l’ins­pire. Quand, avec sa pe­tite fa­mille, elle a vu la cour ar­bo­rée de l’im­meuble, vé­ri­table écrin de ver­dure, et la vue sur les hô­tels par­ti­cu­liers alen­tour, ce fut le coup de foudre. Mais l’ap­par­te­ment ne res­sem­blait pas du tout à ce qu’il est au­jourd’hui. Il a été en­tiè­re­ment trans­for­mé à son goût. Du sur-me­sure, en­core. Les mou­lures d’ori­gine, très char­gées, ont été rem­pla­cées par de pe­tites perles, « c’est chic et plus dis­cret ». Le par­quet en chêne a été pon­cé. En re­vanche, le couple sou­hai­tait ab­so­lu­ment conser­ver la che­mi­née dans la chambre. Un uni­vers cha­leu­reux com­plé­té de meubles vin­tage, de tables basses Ur­quio­la, d’un bu­reau Pau­lin, de ri­deaux en lin. Quant à la cui­sine, elle ne de­vait sur­tout pas res­sem­bler à une cui­sine. Sur ce fait, ils étaient tous les deux d’ac­cord. La pho­to du film « Em­ma­nuelle » a été chi­née à Pa­ris, à un prix dé­ri­soire. « C’est quand même plus gla­mour que des lé­gumes ! »

élé­gante Dans la cui­sine, l’amé­na­ge­ment neutre et la dé­co­ra­tion chic font le lien avec l’am­biance raf­fi­née du sa­lon. Une pho­to de film chi­née au Mar­ché des En­fants Rouges à Pa­ris, quelques ob­jets dé­co, et on ou­blie com­plè­te­ment la cui­sine. Sa­pin en cuivre (Ha­bi­tat).

Pêle-mêle in­time Une simple bi­blio­thèque où s’ex­posent, tels des re­flets de l’âme, pho­tos, des­sins, livres, sou­ve­nirs de voyages et ac­ces­soires vin­tage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.