Ils achètent un cam­ping-car… vo­lé

Camping-Car Magazine - - Actus -

En 2012, Ra­phaël et So­lène Char­let réa­lisent leur rêve : s’of­frir un cam­ping- car. Mais ce rêve va, hé­las, se trans­for­mer en cau­che­mar en 2017. Il y a six ans, tout juste ma­riés, Ra­phaël et So­lène dé­cident d’ac­qué­rir une ca­pu­cine d’oc­ca­sion. Ils la font im­ma­tri­cu­ler sans pro­blème au­près de la sous-pré­fec­ture de Douai et en pro­fitent chaque été pour vi­si­ter l’Eu­rope. Mais en mai 2017, contrô­lés à la fron­tière al­le­mande, la po­lice leur an­nonce que leur McLouis a été dé­cla­ré vo­lé en Ita­lie. Le dé­but de l’en­fer com­mence… Le vé­hi­cule est sai­si, Ra­phaël est pla­cé en garde à vue et pour­sui­vi pour re­cel. Comble de leurs mal­heurs, leur as­su­rance les lâche. Et leurs deux plaintes dé­po­sées contre le ven­deur sont clas­sées sans suite. Ou­treR­hin, la sai­sie du vé­hi­cule est na­le­ment le­vée et on les presse de le ré­cu­pé­rer. Pro­blème, après un an de sta­tion­ne­ment à l’ex­té­rieur, ce der­nier ne dé­marre plus et le contrôle tech­nique a ex­pi­ré. Quant à un re­tour sur pla­teau, il en coûte plus de 4 000 €, somme dont le jeune couple ne dis­pose pas. En n, hor­mis en Al­le­magne, le vé­hi­cule est tou­jours consi­dé­ré comme vo­lé, ce qui le rend in­uti­li­sable (et in­ven­dable) tant qu’une so­lu­tion n’a pas été trou­vée. D’après la pré­fec­ture : « Le mi­nis­tère est ac­tuel­le­ment en lien avec les ser­vices ita­liens pour sai­sir l’ori­gine de cette ab­sence de dé­cla­ra­tion (qui a per­mis l’im­ma­tri­cu­la­tion, ndlr) et ré­gu­la­ri­ser le dos­sier au plus vite… » Une si­tua­tion ubuesque qui dure de­puis des mois et qui risque fort de pri­ver en­core la fa­mille Char­let de son cam­ping-car.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.