Les en­fants à l’hon­neur

La fa­mille tient tou­jours une place de choix chez Iti­néo. En té­moigne le SLB 700, mo­dèle de ce su­per es­sai. Dans moins de 7 m de long, cet in­té­gral dé­die une grande par­tie de sa cel­lule aux en­fants. Un uni­vers spé­ci­fique avec jeux et cou­chettes où nos chè

Camping-Car Magazine - - Super Essai - TEXTE BE­NOIT DI BENEDETTO, PHO­TOS LUC S.

L’en­trée de pro lés au ca­ta­logue Iti­néo n’a rien chan­gé à la phi­lo­so­phie de la marque mayen­naise. Son image reste celle d’un grand spé­cia­liste de l’in­té­gral, éco­no­mique qui plus est. Po­si­tion­né sur un seg­ment ta­ri­faire agres­sif, le construc­teur ajoute de­puis quelque temps main­te­nant une nou­velle corde à son arc :

celle des fa­milles. En ef­fet, Iti­néo a sor­ti deux in­té­graux à lits su­per­po­sés, qui sont d’in­té­res­santes al­ter­na­tives à la dis­pa­ri­tion des ca­pu­cines. Forte du suc­cès du SB 700, la marque a pour­sui­vi sur cette voie en ins­cri­vant dans sa col­lec­tion 2018 le SLB 700. Re­la­ti­ve­ment com­pact (sa lon­gueur est in­fé­rieure à 7 m), cet in­té­gral se dis­tingue sur­tout par son amé­na­ge­ment in­té­rieur en trois par­ties, dont l’une se veut sin­gu­lière : toute la zone ar­rière est ex­clu­si­ve­ment dé­diée aux en­fants ! Soit 3,80 m2 où ils peuvent évo­luer avec un maxi­mum de li­ber­té. On re­trouve donc (fort lo­gi­que­ment) des lits su­per­po­sés dis­po­sés en long (une des dif­fé­rences avec le SB 700, où les cou­chettes sont trans­ver­sales). Ces confor­tables cou­chages af­fichent des di­men­sions ap­pré­ciables de 192 x 80 cm. Ces cotes peuvent donc conve­nir aus­si bien à des en­fants qu’à des ados, voire même à des adultes… oc­ca­sion­nel­le­ment. Le ti­rant d’air du cou­chage su­pé­rieur est de 57 cm alors que ce­lui du bas est de 70 cm. A chaque cou­chette sont at­tri­buées une baie ou­vrante et une li­seuse in­dé­pen­dante.

Es­pace pri­vé, dé­fense d’en­trer ! Dans cet es­pace, Iti­néo marque vrai­ment sa vo­lon­té de plaire aux en­fants. Une dî­nette face-face offre ain­si un jo­li pe­tit en­droit pour jouer, des­si­ner ou goû­ter. Ban­quettes et table sont ra­pi­de­ment conver­tibles en un cou­chage simple de 175 x 70 cm. Le confort reste néan­moins spar­tiate puisque l’as­sem­blage des cous­sins – bien que fa­cile à exé­cu­ter – ne ga­ran­tit pas une sur­face to­ta­le­ment plane. Vi­suel­le­ment, il nous faut sou­li­gner l’ef­fort réa­li­sé par le construc­teur pour dis­tin­guer cette zone. Au plan­cher, des ta­pis de cou­leurs – as­sem­blés tel un puzzle – per­son­na­lisent l’es­pace et lui donne un bel as­pect lu­dique. Ce jeu de ta­pis fait par­tie du lot Kid­dy-Néo, four­ni de sé­rie. Ce kit est com­plé­té d’une pe­tite mal­lette de jeux de so­cié­té et d’un re­vê­te­ment type ar­doise (pour des­si­ner ou écrire à la craie) ados­sé à la porte de sé­pa­ra­tion jour/nuit. En ef­fet, une cloi­son cou­lis­sante as­sure la sé­pa­ra­tion entre la chambre et le sa­lon. Cette porte à ga­lan­dage sert éga­le­ment à clore la salle d’eau. Car mal­gré le ga­ba­rit court du vé­hi­cule et le choix de l’im­plan­ta­tion, Iti­néo est par­ve­nu à y ins­tal­ler un poste sa­ni­taire en deux par­ties in­dé­pen­dantes. La douche

fai­sant face au ca­bi­net de toi­lettes, avec WC et la­va­bo. L’ins­tal­la­tion d’une pa­roi cou­lis­sante per­met de réunir les deux com­par­ti­ments pour n’en for­mer qu’un sur toute la lar­geur du vé­hi­cule. Un vrai atout, compte te­nu, une fois en­core, de l’im­plan­ta­tion et de la com­pa­ci­té du vé­hi­cule. En toute lo­gique, la par­tie avant consti­tue l’es­pace pa­ren­tal. Puisque nous sommes dans un in­té­gral, un lit double loge au-des­sus de la ca­bine. Ce cou­chage est consti­tué d’un bon et confor­table ma­te­las Bul­tex (188 x 140 cm), et une fois abais­sé, la hau­teur sous pa­villon est très sa­tis­fai­sante (74 cm). Sa mise en place est simple et ra­pide. Seule contrainte : il faut se contor­sion­ner pour ac­cé­der aux ma­nettes lo­gées sur les ex­té­rieurs des sièges ca­bine, et qui per­mettent d’en ra­battre les dos­siers. Même en place, le lit pa­ren­tal n’em­pêche pas de pas­ser à table. Le sa­lon, jus­te­ment, est com­po­sé d’une ban­quette en L et d’un so­fa la­té­ral. La table est consti­tuée d’un grand pla­teau mon­té sur pied cen­tral xe. Il est pos­sible (en op­tion) de re­cou­rir à un pied té­les­co­pique et ain­si créer un cou­chage sup­plé­men­taire. Iti­néo re­ven­dique donc pour son SLB 700 une ca­pa­ci­té maxi­male de six places nuit. Soit une per­sonne de plus que ce que la carte grise au­to­rise. Il faut pré­ci­ser que ce mo­dèle est ho­mo­lo­gué d’ori­gine en quatre places route. Une op­tion ha­bi­lite par ailleurs une cin­quième per­sonne au rou­lage.

Bonne in­so­no­ri­sa­tion Sur route, le SLB 700 s’est mon­tré agréable à tous points de vue. La vaste sur­face vi­trée de la ca­bine offre une for­mi­dable vi­sion pa­no­ra­mique sé­cu­ri­sante. Lors de notre es­sai, nous avons pris la di­rec­tion du golfe du Mor­bi­han, très ac­cueillant pour les cam­ping- ca­ristes et pro­po­sant un ma­gni que cadre de vie. Notre pé­riple de plus de 700 km nous a per­mis d’éta­blir une consom ma­tion moyenne de ca rbu­rant de 12,3 l/ 100 km. Bri­dé au châs­sis Fiat spé­cial cam­ping- car à voie ar­rière élar­gie, cet in­té­gral tient bien la route. Le bloc 2,3 l/130 ch ne se fait pas trop en­tendre, signe que la marque a bien tra­vaillé l’in­so­no­ri­sa­tion, do­tant ses in­té­graux d’un ha­billage ther­mo­for­mé du ta­bleau de bord, ce qui es­tompe bien les bruits du mo­teur, même à hauts ré­gimes. Les bruits am­biants sont éga­le­ment bien gom­més. Le lit de pa­villon, par exemple, ne bouge ab­so­lu­ment pas et ne vient donc pas gê­ner les oreilles des oc­cu­pants quand le vé­hi­cule cir­cule. Le bu­reau d’études avait par ailleurs me­né un long tra­vail pour mo­der­ni­ser la face avant. Il a cher­ché à mieux in­té­grer les feux diurnes à leds en les as­so­ciant à l’ex­pres­sive ca­landre bi-ton. Le tout a don­né un coup de jeune et de la per­son­na­li­té au vé­hi­cule. Ou­bliée donc la ligne un peu pa­taude des pré­cé­dents in­té­graux de la marque ! Iti­néo conçoit tou­jours ses mo­dèles en tra­vaillant sur le de­si­gn – ce­la concerne aus­si les in­té­rieurs, l’ob­jec­tif étant de créer des am­biances feu­trées et par­fai­te­ment dans l’air du temps. Avec un prix de dé­part de 57 800 € (au­quel il faut ajou­ter l’in­évi­table pack Life à 990 €), Iti­néo dé­montre une fois en­core que le po­si­tion­ne­ment éco­no­mique ne rime pas avec bas de gamme. Bien au contraire !

Lors de notre pé­riple dans le golfe du Mor­bi­han, les fa­milles que nous avons ren­con­trées ont été sé­duites par l’agen­ce­ment de ce mo­dèle.

L’es­pace au-des­sus du fri­go au­rait pu être cloi­son­né pour per­mettre un ran­ge­ment sup­plé­men­taire.

Sur route, le champ de vi­sion sur l’avant est ex­cellent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.