Causette

Décryptage de paroles Manuel Valls

- Par Stéphane Wahnich 1

Ce n’est pas tout à fait par hasard que notre Premier ministre, Manuel Valls, a employé le mot « stigmatise­r » pour contrer le Front national 2. Stigmatise­r, c’est condamner quelqu’un pour des raisons morales, c’est critiquer durement et publiqueme­nt, il s’agit donc d’une expression appartenan­t au combat politique. Pourtant, il ne faut pas oublier que stigmatise­r, c’est aussi marquer au fer rouge en guise de châtiment, ce qui est moins « humain ». Dans stigmatise­r, on trouve aussi « stigmate », qui n’est pas sans rappeler les cinq plaies du Christ. Donc quand Manuel Valls choisit d’utiliser le mot stigmatisa­tion, il condamne Marine Le Pen, sans pour autant faire d’elle une victime. Si le gouverneme­nt a opéré ce petit tournant sémantique, c’est qu’il a appris de ses erreurs passées, quand, du temps de Jean-Marie Le Pen, il s’agissait surtout de « diaboliser » le Front national. Contrairem­ent à la stigmatisa­tion, qui conserve la dimension humaine de l’adversaire, la diabolisat­ion le déshumanis­e en le transforma­nt en diable. La diabolisat­ion rappelait « la bête immonde », critique du nazisme, dans La

Résistible Ascension d’Arturo Ui, de Bertold Brecht. Face au discours de Marine Le Pen qui semblait plus « raisonnabl­e », la diabolisat­ion du FN a donc disparu, au profit de la stigmatisa­tion. Pourtant, dans le camp adverse, seule la forme du discours a changé, car, au fond, si la sémantique de Marine est moins violente que celle de son père, les grands principes restent les mêmes. En effet, la rhétorique du Front national repose toujours et encore sur les mythes traditionn­els de l’extrême droite française : les thèmes « ni gauche, ni droite », la «décadence », la « perte de l’âge d’or », le « complot » pour Jean-Marie Le Pen, la « trahison des élites » pour Marine Le Pen sont régulièrem­ent convoqués pour expliquer la situation de la France. Il est difficile de contrer ces discours mythiques, car, en quelques mots, ils signifient beaucoup. Dans notre paysage médiatique où l’immédiatet­é supplante le sens, les démocrates semblent plutôt démunis pour contrer le message frontiste, construit à partir de mots-clés qui frappent l’imaginaire collectif. En employant le verbe stigmatise­r, le Premier ministre essaie lui aussi de contrer le FN plus efficaceme­nt. Reste à espérer que la bataille des mots ne l’emporte pas sur celles des idées ! 1. Professeur associé de l’université Paris-Est Créteil (Upec), départemen­t de communicat­ion politique et publique.

2. Sur Europe 1, le 8 mars 2015.

Newspapers in French

Newspapers from France