Mon uté­rus, mon coach

Causette - - ON NOUS PREND POUR DES QUICHES ! - A. B.

En ma­tière de coa­ching, on pen­sait avoir tout vu : des mé­thodes pour boos­ter sa car­rière, son style ves­ti­men­taire, son ar­gent, sa vie amou­reuse, ses re­la­tions sexuelles, ses ré­sul­tats spor­tifs, sa dé­co, sa san­té… Ré­jouis­sons-nous, on peut main­te­nant se faire coa­cher pour « kif­fer son cycle mens­truel » ! Eh oui, vous ne le sa­viez peut-être pas, mais la réus­site se trouve au bout du tam­pon ! « Les femmes su­bissent leur cycle mens­truel comme une ga­lère, or ça peut de­ve­nir un atout », pro­met ain­si Gaëlle Bal­das­sa­ri, coach et for­ma­trice « cer­ti­fiée en ap­proche neu­ro­cog­ni­tive et com­por­te­men­tale » . Grâce à la for­ma­tion en ligne qu’elle a lan­cée en oc­tobre, les femmes peuvent en­fin ré­vé­ler leur po­ten­tiel, ce­lui qui som­meillait jus­qu’alors au fin fond de leur uté­rus. L’oc­ca­sion pour elles de mieux se connaître, certes, mais sur­tout d’ « op­ti­mi­ser la ges­tion de leur vie quo­ti­dienne et pro­fes­sion­nelle » . Parce que, bon, c’est bien beau tout ça, mais le but de l’opé­ra­tion, c’est quand même de dé­ve­lop­per « confiance, en­du­rance et es­time de soi » . En un mot, d’être per-for-man-te. Plus ques­tion de se plaindre que ça fait mal ou de res­ter clouée au lit avec sa bouillotte. Avec cette nou­velle mé­thode, les femmes « gagnent en éner­gie et mènent de front vie per­son­nelle et pro­fes­sion­nelle [en­core elles !] sans s’épui­ser » . À condi­tion tou­te­fois de sa­voir écou­ter ce « coach in­terne » qu’est leur cycle mens­truel… et de dé­bour­ser 197 eu­ros. Le bien-être, ça n’a pas de prix.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.