Change de chaînes

Causette - - CAUSETTE MONSIEUR - ÉRIC LA BLANCHE

Dans la ca­té­go­rie des ca­deaux ma­chos à of­frir of­fi­ciel­le­ment au se­cond de­gré (mais qui res­semblent quand même fu­rieu­se­ment à du pre­mier de­gré), voi­ci la té­lé­com­mande par­lante « Contrôle ta femme ». Ça res­semble à une vraie za­pette, sauf que lors­qu’on l’uti­lise de­vant « le foot­ball sur le ca­na­pé », dixit le texte de pro­mo, l’ob­jet éructe « Amè­ne­moi une bière fraîche », « Reste tran­quille » ou « Rentre chez ta mère », entre autres joyeu­se­tés. Bref, c’est ri­go­lo, lé­ger, frais, per­ti­nent, et on ne sait pas trop si c’est des­ti­né à se mo­quer des femmes ou de ceux qui l’uti­lisent. On at­tend avec im­pa­tience la té­lé­com­mande spé­cial sta­giaire « Va me faire un ca­fé, pe­tite », ou, al­lons-y gaie­ment (on s’en fout, c’est de l’hu­mour, après tout), la té­lé­com­mande « Es­clave », pour vos amis an­tillais. Vous ver­rez, ça les fe­ra bien mar­rer (s’ils ont de l’hu­mour, bien sûr). Sur le site, le texte, tou­jours fi­naud, pré­cise que « la pre­mière uti­li­sa­tion pour­rait s’en­suivre de coups et bles­sures ». Si c’est sur l’au­teur·e du cadeau, on ap­prouve.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.