C’EST UNE MAISON ARC-EN-CIEL

Causette - - CULTURE -

Le pre­mier tome des Chro­niques de San Fran­cis­co, d’Ar­mis­tead Mau­pin, s’ouvre sur cette ob­ser­va­tion d’Os­car Wilde : « C’est une chose étrange, mais quel­qu’un vient-il à dis­pa­raître, on dit l’avoir aper­çu à San Fran­cis­co. » On com­prend à la lec­ture de Mon autre fa­mille, l’au­to­bio­gra­phie du cé­lèbre écri­vain dé­fen­seur des droits des ho­mos, à quel point ce­la lui va comme un gant.

Après un gros quart de siècle en­gon­cé dans le cos­tume d’un jeune su­diste amé­ri­cain ty­pi­que­ment ra­vi d’avoir par­ti­ci­pé à l’ef­fort de guerre au Viet­nam, Ar­mis­tead Mau­pin s’en­fuit de sa Ca­ro­line du Nord na­tale et, par là même, dis­pa­raît de la vie très conser­va­trice que lui avaient choi­si ses pa­rents, sé­gré­ga­tion­nistes et ho­mo­phobes. Quelles meilleures vibes pour s’ex­traire du pa­ra­digme ré­ac­tion­naire fa­mi­lial que l’am­biance flo­wer po­wer et ac­ti­visme gay qui règne alors dans la Ci­ty of tales ? Son au­to­bio­gra­phie est un pe­tit bon­heur dans le­quel on croise tout le gra­tin gay – de Rock Hud­son à Har­vey Milk – d’une époque his­to­rique pour la com­mu­nau­té. Mais c’est aus­si un té­moi­gnage fas­ci­nant sur la com­plexi­té de l’âme hu­maine : jus­qu’au bout, son père au­ra mi­li­té contre les droits des gays. Ce qui ne l’em­pê­che­ra pas de de­man­der au ma­ri d’Ar­mis­tead avant de mou­rir : « Pre­nez bien soin de ce gar­çon, vous m’en­ten­dez ? » Un ré­gal su­cré-sa­lé.

U

AN­NA CUXAC

Mon autre fa­mille, d’Ar­mis­tead Mau­pin, tra­duit de l’amé­ri­cain par Marc Am­fre­ville. Édi­tions de l’Oli­vier, 352 pages, 22 eu­ros.

L’au­teur des ad­dic­tives Chro­niques de

San Fran­cis­co et dé­fen­seur des droits des ho­mos, Ar­mis­tead Mau­pin, livre son au­to­bio­gra­phie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.