FESSE IS THE NEW FACE

Causette - - ON NOUS PREND POUR DES QUICHES ! - A. B.

Des mois que vous vous es­cri­mez à perdre des fesses ? Ar­rê­tez tout, mal­heu­reuse ! « Fi­ni, les brin­dilles, nos corps adoptent des formes gé­né­reuses comme celles des Bré­si­liennes » , nous alerte Pa­ris Match dans son nu­mé­ro du 16 au 22 août. Et si, par le plus re­gret­table des ha­sards, votre corps ne se confor­mait pas au doigt et à l’oeil à ce « nou­veau stan­dard » (quelle mau­vaise grâce, tout de même !), l’heb­do­ma­daire a la so­lu­tion. Pour « amé­lio­rer votre séant » , sug­gère-t-il, il y a « le li­po­filling » , soit une greffe de cel­lules grais­seuses (oui, celles-là mêmes qu’il fal­lait jus­qu’alors éli­mi­ner coûte que coûte). Autre op­tion : les pro­thèses – pour la mo­dique somme de 10 000 eu­ros – ou les in­jec­tions d’acide hya­lu­ro­nique – « pour re­don­ner bonne mine à la fesse » . Ce qui ne vous dis­pense pas d’ « af­fi­ner [vos fesses] grâce à la li­poas­pi­ra­tion » , de « les ra­jeu­nir avec le lif­ting », ni même d’ « ef­fa­cer les fos­settes avec la sub­ci­sion » . Re­mar­quez, on lui doit bien ça, à notre po­po­tin… Car, comme le titre si bien Pa­ris Match : « Le nou­veau vi­sage, c’est les fesses ! » (Mer­ci à Le­da­del d’avoir at­ti­ré notre at­ten­tion sur cet ar­ticle.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.