LE RAP­TOR DISSIDENT

Chal­len­ger

Causette - - ENQUÊTE -

25 ANS

Hé­raut de la jeu­nesse vi­ri­liste et pa­trio­tique de l’In­ter­net fran­çais, Is­maïl Ous­li­ma­ni de son vrai nom, né dans une fa­mille d’ori­gine ka­byle du Val-d’Oise, s’est long­temps ca­ché sous les traits des­si­nés d’un di­no­saure car­ni­vore pour dé­ver­ser, à par­tir de 2015, sa « dose de haine dont YouTube avait be­soin » . 600 000 abon­né·es à sa chaîne Le Rap­tor sur YouTube.

MAROTTES

Pur pro­duit du fo­rum ré­ac­tion­naire « Bla­bla 18-25 ans » de Jeux­vi­deo.com, il dé­zingue au vi­triol les bo­bos « bien­pen­sants » , les « ra­cailles », in­va­ria­ble­ment per­son­ni­fiées avec des pré­noms aux conso­nances arabes ou afri­caines, les gau­chistes « mi­gran­to­philes » ou « cos­mo­po­lites » (en­ten­dez « ju­déo­philes »), les « bal­tringues » et autres « tar­louzes », ou en­core les « connasses » de fé­mi­nistes.

AFFILIATION PO­LI­TIQUE

A fait ses classes dis­si­dentes, avant d’op­ter pour la « trans­gres­sion » pure « dont l’ob­jec­tif est de se faire un nom en re­pous­sant tou­jours les li­mites du dis­cible », se­lon le po­li­to­logue Jean-Yves Ca­mus. Jean-Ma­rie Le Pen a eu droit aux hom­mages du Rap­tor, contrai­re­ment à sa fille, qu’il sur­nomme Ma­li­ka parce qu’il la trouve très à gauche et is­la­mo­phile. Le Rap­tor fri­cote aus­si avec le « po­li­ti­cien » Hen­ry de Les­quen – ce­lui qui ex­plique que la « race congoïde » est in­fé­rieure à la « race blanche » .

BU­SI­NESS

Pos­sède un compte Ti­peee – une pla­te­forme où dis­tri­buer des pour­boires aux you­tu­bers que l’on af­fec­tionne – qui lui fait ga­gner quelques cen­taines d’eu­ros par mois. Pro­digue du coa­ching en mus­cu­la­tion et nu­tri­tion, au prix d’ap­pel de 39 eu­ros le point ali­men­ta­tion. Son « coa­ching p­ro­fes­sion­nel » est men­tion­né dans la des­crip­tion de cha­cune de ses vi­déos. En avril 2017, Ous­li­ma­ni dé­voile pour la pre­mière fois son vi­sage sur son compte Ins­ta­gram Rap­torVsFonte, pour « fa­ci­li­ter la prise de pho­tos » de ses bi­ceps, sup­ports de ré­clame de ses conseils en gon­flette.

SES CO­PAINS

Toute une ga­laxie de you­tu­beurs d’ex­trême droite, dont son BFF Pa­pa­ci­to.

FAIT D’ARMES

Suite à une vi­déo pos­tée en mai 2016 par la co­mé­dienne Ma­rion Se­clin sur le har­cè­le­ment de rue, le Rap­tor lui ré­pond dans sa vi­déo « Ma­rion Se­clin, féminisme en dé­clin : ex­pli­que­moi cette merde » . S’en­suit une vague de cy­be­rhar­cè­le­ment contre la jeune femme fé­mi­niste (voir Cau­sette #91) de la part des fans du Rap­tor, dont l’idée gé­né­rale est « crève, sa­lope » .

AM­BI­TION

Dé­ga­ger la route de son ego-trip d’ins­ta­gra­meur fas­ci­sant en rin­gar­di­sant, une bonne fois pour toutes, So­ral.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.