Ceux qui ne l’aiment pas

Causette - - ÉDITO -

l’ap­pellent « la PMA sans père ». Ceux qui lui veulent du bien, « la PMA pour toutes ». Comme quoi, tout est ques­tion de point de vue. De­puis 2013, et les grands dé­fi­lés en rose et bleu de la Ma­nif pour tous, on en a entendu des vertes et des pas mûres. Ça vi­re­rait presque aux cou­leurs de l’arc-en-ciel cette af­faire. Un comble ! « Un pa­pa et une ma­man c’est im­por­tant », « Les femmes vont toutes faire des en­fants toutes seules », « Deux ma­mans, c’est contre na­ture », « Ne pas connaître l’iden­ti­té des don­neurs et le mys­tère des ori­gines, c’est un pro­blème » . Oui, bon, cha­cun y va de sa pe­tite opi­nion, mais qui sait de quoi il parle, en fait ? À vue de nez, le ma­ni­fes­tant en po­lo bleu n’a pas eu deux ma­mans. Et la ma­dame en serre-tête rose n’a pro­ba­ble­ment pas été éle­vée par une mère so­lo qui s’est fait in­sé­mi­ner en Es­pagne. Je m’avance peut-être hein, mais… ques­tion de fee­ling ! Bref, moi je me suis dit que le plus simple, ce se­rait peut-être de de­man­der leur avis aux pre­miers et pre­mières concer­né·es. Celles et ceux qui vivent dans des foyers com­po­sés de deux femmes ou de femmes cé­li­ba­taires. En Haute-Ga­ronne, en Suisse, dans l’Yonne ou en Loire-At­lan­tique. Celles et ceux conçu·es d’un coup de pi­pette en Bel­gique, en Es­pagne ou a­illeurs. Ils et elles s’ap­pellent Lo­la, Éden, Char­lotte, Anne-Lise, Ar­thur, An­toine ou Éli­sa. Comment va la vie ? Que pensent-ils·elles de leur fa­mille ? De la ques­tion de l’ano­ny­mat du don­neur ? Leur gé­ni­teur leur manque-t-il ? Sont-ils·elles heur­té·es par tous ces dé­bats éta­lés sur la place pu­blique quand il s’agit de leur réa­li­té ? Fi­gu­rez-vous que, sur tout ce­la, ils et elles ont des choses à dire. Il suf­fi­sait de leur de­man­der…

Le 4 dé­cembre, la team Cau­sette va cou­rir pour l’éga­li­té et contre les vio­lences faites aux femmes dans le cadre de La Nuit des re­lais au Grand Pa­lais, à Pa­ris. Or­ga­ni­sée par la Fondation des femmes, cette course de re­lais so­li­daire et fes­tive per­met de ré­col­ter des fonds pour vingt-trois as­so­cia­tions oeu­vrant pour l’ac­cès à la jus­tice des femmes vic­times de vio­lences. Nous vous in­vi­tons à consti­tuer votre propre équipe et à ve­nir cou­rir avec nous pour la cause. Mais si vous ne le pou­vez pas, ai­dez-nous à re­cueillir des fonds en sou­te­nant l’équipe Cau­sette ! Sui­vez-nous sur les ré­seaux so­ciaux, nous vous ­tien­drons in­for­mé·es de nos achats de fu­seaux, de nos steps et autres échauf­fe­ments… On compte sur vous !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.