Le point de vue de Jo­sef Schovanec

Causette - - SOCIÉTÉ -

« À pre­mière vue, l’ou­vrage de Sa­muel Le Bi­han fi­gure au rang des plus éton­nants. Le lec­teur, en par­ti­cu­lier mas­cu­lin, pour­ra être dé­rou­té par l’in­ver­sion des genres entre au­teur et per­son­nage prin­ci­pal ; peut-être re­gret­te­ra-t-il un ins­tant, avant d’être hap­pé par la force du ré­cit.

Ce n’est pas son his­toire propre que Le Bi­han narre, mais celle qui, il y a plus de dix ans et du­rant des an­nées, fit vi­brer la com­mu­nau­té au­tis­tique alors nais­sante : l’af­faire Ti­mo­thée, du nom de cet en­fant au­quel le droit à la sco­la­ri­sa­tion fut dé­nié et dont la fa­mille ne vit d’is­sue que dans l’exil en la verte Érin [l’Ir­lande, ndlr]. À l’ins­tar d’un aède [conteur] des temps an­ciens, tis­sant les ré­cits, re­for­mu­lant avec sa langue sans pa­reille les vé­cus, c’est une sorte d’épo­pée fon­da­trice des temps hé­roïques de l’au­tisme que Sa­muel Le Bi­han à nos yeux dé­roule. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.